Adrien Adrien S.

Comment fidĂ©liser efficacement mes clients 🎯 ? RĂ©ponse au prochain CafĂ© Freelance !

Published on 06 octobre 2021.

VĂ©ritable succĂšs pour cette rentrĂ©e des CafĂ©s Freelance en plateau TV, lors de l'Ă©dition de septembre sur le gestion du temps ! 🎉Merci Ă  nos supers invitĂ©s ainsi qu'aux participants qui ont enflammĂ©s le tchat đŸ”„ Il est temps de vous annoncer la nouvelle Ă©dition : on vous donne rendez-vous le vendredi 22 octobre ! La thĂ©matique : Apprends Ă  chouchouter tes clients. DĂ©couvrez les conseils de nos invitĂ©s pour fidĂ©liser vos clients et vivre une relation heureuse avec eux !L'Ă©vĂ©nement se dĂ©roule en direct sur Hopin. Les inscriptions Ă  l'Ă©vĂ©nement sont ouvertes, c'est 100% gratuit mais les places sont limitĂ©es, vous pouvez dĂ©jĂ  rĂ©server la vĂŽtre 👉 https://bit.ly/2Yn3HYA Au programme, une Ă©dition remplie de conseils et de bonne humeur !L'Ă©dito de LaĂ«titia Vitaud đŸŽ™ïžLaĂ«titia Vitaud, experte du Future of Work, revient en force pour vous parler de la diffĂ©rence entre les termes anglais "client" et "customers". Pourquoi ces deux termes s'adaptent parfaitement aux freelances quand on parle de relation client ? RĂ©ponse au prochain CafĂ© Freelance !  La table ronde de nos invitĂ©s hyper calĂ©s sur le sujet 💎📱 Aline BartoliAline est coach business, fondatrice de TheBBoost et du programme business “BSB AcadĂ©mie”. Elle aide les entrepreneurs et freelances Ă  dĂ©velopper leur business, trouver plus de clients et vivre leur meilleure vie grĂące Ă  des stratĂ©gies sur-mesure, des bottages de fesse intempestifs et une mĂ©ga dose de bonne humeur. C'est Ă©galement l'animatrice du podcast “J’peux pas j’ai business”.📱 Aurore LanchartAurore a occupĂ© un grand nombre de postes de direction dans diverses startups au cours des 13 derniĂšres annĂ©es. Elle a travaillĂ© plus rĂ©cemment chez Clind, oĂč elle a contribuĂ© Ă  construire l'expĂ©rience utilisateur et le lancement de l'application. En tant que Consultante en Customer Care, elle a dĂ©jĂ  conseillĂ© des entreprises comme Shine, Station F, Horace ou encore la Caisse d'Épargne. Samuel et sa chronique en plateau đŸ“șSamuel Durand est le rĂ©alisateur du documentaire "Work In Progress". VĂ©ritable expert des transformations du milieu professionnel dans le monde entier, il vous propose sa chronique sur l'Ă©volution du monde du travail d'aujourd'hui et de demain dans les entreprises.La thĂ©matique du mois : FOCUS sur la journĂ©e du freelancing.Qu'est-ce que c'est ? Tout ce que l'on peut vous dire, c'est que Shine est Ă  l'origine de cette initiative qui fait Ă©voluer les mentalitĂ©s professionnelles. Nous avions d'ailleurs reçu Estelle ZELISZEWSKI, content manager chez Shine, lors de notre Ă©dition consacrĂ©e Ă  [la dĂ©finition de vos tarifs de freelance ](https://plateforme.freelance.com/blog/18536/Les-tips-pour-(enfin)-arreter-de-vous-brader-!) Rencontrez d'autres indĂ©pendants de votre rĂ©gion đŸ€ !Vous connaissez les Chatworkees ? C'est l'occasion idĂ©ale pour rĂ©seauter, en rencontrant d'autres freelances de votre rĂ©gion et d'Ă©changez vos cartes de visite. Ces Ă©changes en One-to-One durent entre 3 et 10 minutes, pour une session totale de 30 minutes !MAIS POUR CELA, ça se passe en direct, il faudra ĂȘtre lĂ  Ă  partir de 9h30 le vendredi 22 octobre !On vous attend, rĂ©servez votre place ici 👉https://bit.ly/2Yn3HYA ! Plus d'informations sur l'event vont arriver sur nos rĂ©seaux sociaux, pensez Ă  vous abonner pour ne rien manquer :LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/cafefreelance/Youtube : https://bit.ly/3icigFKInstagram : https://www.instagram.com/cafefreelance_paris/Facebook : https://www.facebook.com/CafeFreelanceParis/ Ă€ bientĂŽt,L'Ă©quipe CafĂ© Freelance

Adrien Adrien S.

Top 4 des astuces pour maütriser ton temps de freelance ⌛⏰

Published on 27 septembre 2021.

Freelance : maĂźtrise ton temps ! Tic-tac, gĂ©rer votre organisation au travail et tenir vos dĂ©lais pendant vos projets en freelancing, ce n'est pas toujours Ă©vident ! Pas de panique, nos experts du domaine sont lĂ  pour vous apporter leurs meilleurs tips concrets pour devenir les pro' de la gestion de votre temps professionnel !Prioriser ses tĂąches, utiliser les bons outils de management de projet, trouver les mĂ©thodologies qui vous correspondent, etc. Nous avons la chance d'avoir reçu les conseils de grands experts du domaine : LaĂ«titia Vitaud, Samuel Durand, Marielle Cuirassier ainsi que Diane Ballonad Rolland lors de notre CafĂ© Freelance : MaĂźtrise ton temps !Retrouvez l'Ă©dito de LaĂ«titia, les Ă©changes de notre table ronde et la rubrique de Samuel en rediffusion vidĂ©o sur notre chaĂźne Youtube, ou en podcast (Spotify, Apple Podcast, Google Podcast) pour l'emporter partout avec vous ! On revient Ă©galement sur ce qui a Ă©tĂ© dit dans cet article, pour approfondir le sujet et vous apporter les bonnes ressources pour devenir des experts de la gestion du temps ! LaĂ«titia Vitaud, experte du Future of Work vous explique pourquoi il est si difficile d'organiser Ă  100% sa journĂ©e, mĂȘme avec une trĂšs bonne organisation ! Astuce n°1 : Savoir rĂ©partir ses tĂąches dans la semaine, nos conseils !Vouloir tout faire dans sa journĂ©e, mission (presque) impossible ? đŸ€” LaĂ«titia Vitaud nous rĂ©pond !LaĂ«titia : Depuis que je me suis lancĂ©e Ă  mon compte, en 2015, le sujet de la gestion du temps de travail en vient parfois Ă  devenir une vĂ©ritable obsession chez moi. Il faut dire qu’il existe des diffĂ©rences fortes dans le rapport au temps entre les salariĂ©s et les freelances.Les salariĂ©s sont pressurisĂ©s par des managers et des rĂ©unions
 mais leur salaire tombe en fin de mois avec la fiabilitĂ© d’une horloge suisse. Les freelances, eux, sont plus libres dans l’organisation de leur temps, mais de leur productivitĂ© dĂ©pend leur chiffre d’affaires. Si on passe son temps Ă  faire de l’administratif et du rangement, par exemple, on n’a rien Ă  facturer !Cela donne parfois un rapport presque maladif Ă  la gestion du temps, comme chez certains avocats qui cherchent Ă  maximiser les heures facturables au client
 Mais cela donne aussi une rĂ©flexion poussĂ©e sur la productivitĂ© et la gestion du temps. Les freelances consomment frĂ©nĂ©tiquement les articles et livres sur la productivitĂ© et la gestion du temps. Ils sont aussi nombreux Ă  devenir des experts de ces sujets.Moi aussi j’ai consacrĂ© de longs moments de rĂ©flexion, Ă  force de me sentir dĂ©bordĂ©e. J’ai compris que je voulais toujours trop en faire, qu’on ne peut pas manger Ă  tous les rĂąteliers et ĂȘtre bonne partout tout le temps. Du coup, je voudrais partager 3 petites leçons que j’ai apprises avec les annĂ©es de freelancing. 3 leçons pour apprendre Ă  maĂźtriser son temps avec LaĂ«titia VitaudLa premiĂšre leçon, c’est que je sous-estime systĂ©matiquement le temps que me prendra un projet ou une tĂąche. L’une des raisons, c’est que je suis trop optimiste. Ce biais a un nom, c’est l’illusion de planification (planning fallacy en anglais), un concept que l’on doit aux chercheurs Daniel Kahneman et Amos Tversky. Ce qui est Ă©tonnant avec l’illusion de la planification, c’est qu’on en est victime mĂȘme quand on a dĂ©jĂ  fait Ă  plusieurs reprises l’expĂ©rience d’un dĂ©calage entre le plan et la rĂ©alitĂ© ! Parfois, pour des tĂąches identiques, pour la rĂ©alisation desquelles on devrait pouvoir parfaitement quantifier le temps de travail nĂ©cessaire, on tombe encore et encore dedans. Les solutions ? D’abord segmenter les tĂąches (et projets) en plein de tĂąches constitutives, un travail prĂ©alable qui est indispensable. Ensuite, si on fait plusieurs fois le mĂȘme type de tĂąche ou projet, enregistrer le temps qu’on a mis la derniĂšre fois et se dire que non, on ne fera pas plus vite cette fois-ci. Enfin, toujours demander Ă  une personne extĂ©rieure, par exemple quelqu’un qui fait le mĂȘme, pour vĂ©rifier qu’on n’est pas irrĂ©aliste. La deuxiĂšme leçon, c’est que puisque je veux toujours trop en faire dans la journĂ©e, il faut que j’élimine. J’ai appris Ă  commencer ma journĂ©e avec une “to-do” qui consiste en 1, 2 ou 3 choses faisables qui font que je serai relativement contente de ma journĂ©e. Ça peut ĂȘtre quelque chose de difficile mais stimulant (Ă©crire un texte), quelque chose de facile mais ennuyeux (une tĂąche administrative ou commerciale)... Quel est le minimum Ă  faire aujourd’hui pour que je ne sois pas déçu de la journĂ©e du point de vue travail ? Le point de dĂ©part, c’est de chercher Ă  en faire moins. Toute tĂąche supplĂ©mentaire rĂ©alisĂ©e dans la journĂ©e sera alors un bonus satisfaisant. La troisiĂšme leçon est un peu contre-intuitive et beaucoup de spĂ©cialistes de la productivitĂ© ne seront pas forcĂ©ment d’accord. On parlera aujourd’hui des tĂąches urgentes et importantes et de tout un tas de maniĂšres de trier ses prioritĂ©s. Avec ma personnalitĂ©, j’ai compris que j’étais beaucoup plus productive du point de vue crĂ©atif sur les sujets qui me font envie sur le moment. J’écris, je fais un travail crĂ©atif. Il y a des sujets d’articles qui me sont commandĂ©s. D’autres qui me viennent spontanĂ©ment. Mais je peux traĂźner en longueur un sujet de commande et rĂ©aliser avec grande rapiditĂ© un sujet qui me fait envie sur le moment. C’est ce que j’appelle l’effet “battre le fer tant qu’il est chaud”. Je pense que ça marche en particulier pour certaines personnalitĂ©s et dans des mĂ©tiers crĂ©atifs oĂč il y a une part importante d’initiative. Mais dĂ©terminer un degrĂ© d'urgence et d'importance, on fait comment đŸ€” ?La premiĂšre chose Ă  rĂ©aliser, c'est que l'on a du mal Ă  ĂȘtre honnĂȘte avec nous mĂȘme. On va vouloir rĂ©aliser toutes les tĂąches dans la mĂȘme journĂ©e, se mettre naturellement la pression. C'est encore plus vrai avec le statut de freelance. Sans toute la hiĂ©rarchie qui peut imposer des dĂ©lais, des tĂąches prĂ©cises Ă  rĂ©aliser, on doit ĂȘtre autonome et on va vouloir compenser ce manque de cadre en voulant en faire toujours plus. On a donc tous tendance Ă  remplir le temps professionnel dont on dispose. C’est la loi de Parkinson  :"Si vous fixez un dĂ©lai d’une semaine Ă  un collaborateur pour rĂ©aliser un travail, il mettra une semaine, mais si vous lui donnez un mois pour le mĂȘme projet, il mettra un mois Ă  le rendre"Le meilleur moyen de classer ses tĂąches dans ces catĂ©gories est d'abord de les ramener Ă  des donnĂ©es factuelles. Quelle est ma deadline rĂ©elle, quel temps est nĂ©cessaire pour rĂ©aliser ma tĂąche, analyser si on sous-Ă©value ou sur-Ă©value le temps, etc.Essayez aussi de clarifier les deadlines avec vos clients. Si vous recevez des messages "Ă  faire dĂšs que possible", "rapidement", etc., demandez concrĂštement quels sont les dĂ©lais attendus. Il ne faut d'ailleurs pas hĂ©siter Ă  nĂ©gocier le temps nĂ©cessaire pour rĂ©aliser certaines tĂąches. Faire plaisir Ă  son client et se forcer Ă  aller trop vite peut vite vous mettre dans l'embarras et perturber le reste de votre planning. Essayez d'ĂȘtre le plus rĂ©aliste possible face aux objectifs. Être au clair avec ces timings vous permet d'allĂ©ger votre charge mentale en vue du travail Ă  rĂ©aliser. C'est essentiel pour trouver un bon Ă©quilibre.Pour dĂ©terminer l'importance d'une tĂąche, vous pouvez Ă©galement vous poser la question : que se passe t-il si je ne fais pas cette tĂąche ? À quoi est-elle reliĂ©e, que va t-elle apporter ? On a tendance Ă  dramatiser le fait de ne pas rĂ©aliser une tĂąche, il faut apprendre Ă  relativiser et se rendre compte de son importance rĂ©elle.La clĂ© pour s'organiser efficacement, c’est l’anticipation. Ça passe par exemple par la crĂ©ation de deadlines intermĂ©diaires que l'on peut se fixer pour mieux organiser son travail et tenir les dĂ©lais. On peut Ă©galement s'engager auprĂšs de personnes externes par rapport Ă  ses tĂąches, pour les faire valider ou vĂ©rifier le bon avancement en cours de projet. Cela permet de donner un timing intermĂ©diaire aux projets et de ne pas se laisser tenter par la procrastination. Astuce n°3 : passer au slow working, pour travailler moins mais mieux ! Avec Diane Ballonad Rolland 💡Trouver le timing qui mĂšne Ă  l'Ă©quilibre en freelanceDerriĂšre l'idĂ©e de slow working, on cherche avant tout Ă  atteindre l'efficience avant l'efficacitĂ©. On met alors en rapport ce que l'on produit par rapport Ă  l'effort nĂ©cessaire pour le produire.Les freelances travaillent sur des "mĂ©tiers-choix", ils aiment leur travail, ce qui conduit Ă  avoir des difficultĂ©s pour eux de dire "stop" et de s'arrĂȘter. En tant qu'entrepreneurs, les indĂ©pendants incarnent leurs activitĂ©s, les portent. Ils doivent aussi vendre leur image pour leur activitĂ© commerciale. L'Ă©quilibre est alors plus difficile Ă  atteindre car on va naturellement dĂ©penser du temps pour crĂ©er tout ce contenu. Il faut donc bien faire la distinction entre son activitĂ© (et sa prĂ©sence professionnelle) et le temps personnel.Avec le slow working, on va pouvoir prendre le temps, ou plutĂŽt se l'accorder, pour aller travailler sur des tĂąches qui nous plaisent, oĂč l'on va se sentir efficace. C'est l'avantage du freelancing, vous Ă©tablissez votre planning en fonction de vos besoins rĂ©els et non par obligation. Il ne faut pas se forcer Ă  rĂ©aliser des tĂąches pour sentir que l'on a Ă©tĂ© productif.Il ne faut pas oublier aussi le temps off pour une bonne vision du slow working. La premiĂšre chose que font beaucoup de salariĂ©s, c'est de poser leurs journĂ©es de congĂ© pour organiser en amont leurs moments de repos. Les freelances n'ont pas encore cet automatisme. Il faut rĂ©ussir Ă  s'autoriser des moments de repos. Ce n'est pas parce que l'on est freelance que l'on n'a pas de cadre et que l'on ne fixe pas de limites. La mĂ©ditation, un accompagnement rĂ©el pour les professionnels ?Diane a collaborĂ© avec la plateforme "Petit Bambou !" pour rĂ©diger des sĂ©ances d'auto-mĂ©ditation Ă  travers le programme de mĂ©ditation "Le temps et moi".La mĂ©ditation est un outil formidable pour gĂ©rer son temps au quotidien. Il permet notamment d'arbitrer ses prioritĂ©s en faisant le vide dans son esprit pour faire redescendre la pression. L'objectif est de reprendre de la luciditĂ©. Nous pouvons mĂȘme dire que plus on se sent dĂ©bordĂ©s, et plus la mĂ©ditation devient nĂ©cessaire pour retrouver un Ă©tat de calme, parvenir Ă  gĂ©rer ses idĂ©es, et faire les bons choix. À tĂąches Ă©gales, on peut se sentir en maĂźtrise de son temps comme se sentir dĂ©bordĂ©. L'Ă©tat d'esprit joue un rĂŽle primordial dans la bonne gestion de son travail." Une demi-heure de mĂ©ditation est essentielle sauf quand on est trĂšs occupĂ©. Alors une heure est nĂ©cessaire. " Saint François de SalesAttention, quand on parle mĂ©ditation, on ne parle pas de se mettre sous une cascade glacĂ©e pour atteindre la conscience absolue. Il y a la mĂ©ditation informelle, qui peut prendre une Ă  deux minutes seulement pour se mettre en pause instantanĂ©ment pour revenir Ă  ses sensations et repartir dans de meilleures conditions. La mĂ©ditation se pratique au quotidien, pour surmonter de petites comme de grandes Ă©preuves au cours de la journĂ©e. La procrastination : doit-on la surmonter ou vivre avec ?Il faut se dĂ©culpabiliser sur le sentiment de procrastination. Nous sommes tous procrastinateurs dans des domaines divers. Il existe autant de raisons de procrastiner que de se lancer dans une tĂąche : la difficultĂ©, le temps nĂ©cessaire, l'envie, la peur de l'Ă©chec, etc.Pour dĂ©tourner ce sentiment et rentrer dans un cercle vertueux, il existe plusieurs mĂ©thodes : rĂ©aliser un rĂ©tro-planning, poser les tĂąches Ă  rĂ©aliser Ă  l'Ă©crit, crĂ©er des dĂ©lais intermĂ©diaires, etc. Dans son livre "j'arrĂȘte de procrastiner", Diane dĂ©crit 7 techniques pour vaincre la procrastination.Ce qu'il faut retenir, c'est qu'il faut poser les jalons et avancer progressivement vers le dĂ©passement de cette procrastination en adaptant son quotidien de travail vers un modĂšle qui nous ressemble rĂ©ellement. 4 point essentiels Ă  retenir avec LaĂ«titia Vitaud1 : N'hĂ©sitez pas Ă  utiliser la matrice d'Eisenhower. Elle vous invite Ă  vous poser des bonnes questions sur la gestions de vos tĂąches et leur priorisation. Elle permet aussi de visualiser concrĂštement ses tĂąches, tout en s'enlevant la charge mentale de devoir les retenir.2 : Prendre conscience de la loi de Parkinson est trĂšs utile. On remplit toujours le temps que l'on nous donne pour rĂ©aliser des missions. Partant de ce constat, on peut relativiser et chercher Ă  rationnaliser le temps rĂ©el nĂ©cessaire pour accomplir ces tĂąches.3 : Dans la bonne maĂźtrise du temps, le niveau d'anxiĂ©tĂ© personnel et ressenti est finalement un problĂšme plus important que la gestion rĂ©elle de son temps. La mĂ©ditation est un outil parmi d'autres pour rĂ©ussir Ă  surmonter cette pression que l'on s'impose (gĂ©nĂ©ralement soi-mĂȘme), il faut trouver celui qui vous permet de travailler avec sĂ©rĂ©nitĂ©.4 : La procrastination reflĂšte plein de choses sur l'estime de soi et sa confiance. PlutĂŽt que de chercher Ă  performer toujours plus, travaillez sur votre estime est tout aussi important pour rĂ©ussir Ă  devenir maĂźtre de son temps. Astuce n°4 : La semaine de 4 jours, et si c'Ă©tait possible ?Travailler 4 journĂ©es dans la semaine, analyse avec Samuel Durand.La semaine de 4 jours, voilĂ  un thĂšme qui fait rĂȘver tous les professionnels ! Durant le mois de Mai, les salariĂ©s sont ravis quand les semaines sont Ă©courtĂ©es par l'apparition de journĂ©es nationales, qui leur permettent de prendre un repos souvent bien mĂ©ritĂ©.Samuel a interrogĂ© Adrien Vicard, Head of Sales chez Welcometothejungle, qui a accompagnĂ© les salariĂ©s de l'entreprise pour arriver Ă  la fameuse semaine de 4 jours."J'ai acceptĂ© trĂšs positivement, avec une certaine fiertĂ© [d'avoir une semaine de 4 jours] chez Welcome To The Jungle. J'ai l'impression de faire partie d'une nouvelle gĂ©nĂ©ration. J'ai mis un an environ Ă  trouver mon organisation sur cette journĂ©e supplĂ©mentaire. Aujourd'hui, c'est une balance idĂ©ale qui dĂ©note d'une notion de confiance que l'on peut avoir entre l'employeur et l'employĂ©. Que ce soit au niveau des rĂ©sultats financiers ou au niveau des rĂ©sultats qualitatifs, globalement tout a augmentĂ© de maniĂšre plutĂŽt considĂ©rable. Pour rebondir sur l'organisation, on a aidĂ© ceux pour qui il y avait un besoin plus particulier sur cette nouvelle façon de travailler. On a adoptĂ© une vision plus scientifique du travail, pour essayer d'augmenter le temps de travail sur des actions qui ont plus de potentiels et de gommer celle avec moins d'impact."Le temps de travail a dĂ©jĂ  diminuĂ© de 17 % depuis les annĂ©es 1975. La prise d'une journĂ©e de repos peut ĂȘtre fixe. Chez Welcome To The Jungle, il s'agit du mercredi ou du vendredi, mais d'autres entreprises proposent d'aller jusqu'Ă  choisir sa journĂ©e supplĂ©mentaire. Ce qui est important, c'est qu'il y a une communication qui fonctionne de maniĂšre asynchrone. Il faut que la majoritĂ© des tĂąches puisse ĂȘtre effectuĂ©e en autonomie et que seulement quelques-unes nĂ©cessitent de travailler lors d'Ă©changes collectifs. Exit donc les rĂ©unions oĂč l'on fait uniquement acte de prĂ©sence, ici on se concentre sur l'essentiel pour le faire bien.On travaille alors en fonction des objectifs et non du temps de travail, pour supprimer ce prĂ©sentĂ©isme qui pollue la qualitĂ© du travail au quotidien. Chez Microsoft au Japon, ils ont testĂ© le travail sur 4 journĂ©es, ce qui a conduit Ă  une augmentation de la productivitĂ© de plus de 40%. Avec une journĂ©e de mois, 20% des rĂ©unions devraient ĂȘtre Ă©liminĂ©es, mais on se rend compte que ce chiffre est encore plus grand dans la rĂ©alitĂ©. Pourquoi ? Car on donne du sens aux rĂ©unions restantes et l'on se concentre alors sur l'essentiel. Il y a une vraie prĂ©paration en amont avec un travail qui la rend utile.Pour finir, il y a une vraie relation de confiance Ă  adopter. On compte sur le salariĂ© pour ĂȘtre efficace sur le temps de travail sans devoir lui mettre la pression Ă  cause de cette journĂ©e en moins dans la semaine. Que fait-on avec une journĂ©e en plus dans la semaine ?Adrien Vicard : "Chez Welcome, vous faites ce que vous voulez. Que ce soit pour une passion, une vie associative ou pour passer du temps avec sa famille. De mon cĂŽtĂ©, je divise ma journĂ©e en 2 : je prend la matinĂ©e pour travailler sur des dossiers de fonds plus lĂ©gers, qui vont me permettre d'avoir beaucoup plus d'agilitĂ© sur le reste de la semaine et de finir Ă  l'heure sur mes quatre autres journĂ©es. L'aprĂšs-midi sera plutĂŽt consacrĂ© Ă  une sĂ©ance de sport ou a passer du temps en famille avec mes filles, pour passer du temps de qualitĂ© avec eux." Au prochain CafĂ© Freelance, apprenez Ă  chouchouter vos clients !La gestion du temps quand on est freelance est un vaste sujet. Si vous souhaitez en apprendre plus, nous vous conseillons Ă  nouveau de dĂ©couvrir les diffĂ©rents supports proposĂ©s par nos incroyables invitĂ©s du CafĂ© Freelance : Les livres et le podcast de Diane Ballonad Rolland ainsi que le podcast et le blog de Marielle Cuirassier.Le prochain CafĂ© Freelance aura lieu le vendredi 22 Octobre ! La thĂ©matique ? Comment chouchouter ses clients et obtenir une relation heureuse avec eux ? Vous pouvez dĂ©jĂ  bloquer votre date dans l'agenda, les inscriptions arrivent bientĂŽt 😉. On se retrouve sur les rĂ©seaux ?Rejoignez la communautĂ© des CafĂ©s Freelance sur les rĂ©seaux pour recevoir toutes les informations en avance : le thĂšme, les invitĂ©s, les lives, et bien plus encore !LinkedIn : https://bit.ly/3we5Jq8Instagram : @cafefreelance_[Nomdevotreville] et sur CafĂ© FreelanceFacebook : CafĂ© Freelance by Coworkees [Nomdevotreville] et sur CafĂ© Freelance---Besoin d'ĂȘtre accompagnĂ© dans votre quotidien de freelance ? Les CafĂ©s Freelance sont lĂ  pour vous aider ! Nos Tipsworkees vous apportent les clĂ©s pour rĂ©ussir votre vie d'indĂ©pendant en toute sĂ©rĂ©nitĂ© ! C'est disponible sur notre playlist Youtube : https://bit.ly/3h1Qsn6L'Ă©quipe CafĂ© Freelance

Caroline Caroline D.

Retrouvez-nous au salon LEC le 21 et 22 septembre

Published on 20 septembre 2021.

Retrouvez-nous au salon LEC le 21 et 22 septembreQuoi de mieux en cette rentrĂ©e 2021, que de venir Ă  votre rencontre lors d'un Ă©vĂ©nement physique ?AprĂšs l'Ă©dition digitale du salon LEC, nous sommes heureux de vous retrouver lors de son Ă©dition physique le 21 et 22 septembre ! Nous pourrons Ă  nouveau vous rencontrer en personne et Ă©changer sur tous vos projets digitaux.Pour venir Ă©changer avec nous, c'est simple, nous vous donnons rendez-vous au stand E25 !Le LEC c'est quoi ?L'ÉvĂ©nement ConnectĂ© (le LEC) est l'Ă©vĂ©nement Ă  ne pas manquer pour les experts du digital, de la relation client et de l'IT ! Durant ces deux jours, vous pourrez rencontrer de nombreux et importants acteurs de ces secteurs.Nous vous encourageons Ă  vous balader dans la zone d'exposition ou vous pourrez Ă©changer et organiser vos rendez-vous d'affaires.De nombreuses confĂ©rences et tables rondes vous attendent dans le but de vous partager les derniĂšres innovations et les meilleures pratiques du monde du digital !Les confĂ©rences que l'on a envie de voir !Ne manquez pas la trentaine de confĂ©rences et tables rondes prĂ©vues pendant ces deux jours ! Voici notre sĂ©lection :L'Intelligence Artificielle : fin des fantasmes et dĂ©but de l'industralisation ? 21/09/2021, de 9h15 Ă  10h15Le marketing digital a-t-il encore un avenir ? 10 rĂšgles d'or pour rĂ©inventer la relation client. 21/09/2021, de 10h30 Ă  11h15Search & Social Ads en 2021 : Les 4 grandes tendances Ă  suivre pour ĂȘtre performant 22/09/2021, de 13h30 Ă  14h15Activation des donnĂ©es et Marketing Automation pour une expĂ©rience client personnalisĂ©e et responsable 22/09/2021, de 14h45 Ă  15h30Pour venir nous rencontrer et participer Ă  l'Ă©vĂ©nement Ă  ne pas manquer, vous pouvez vous inscrire ici .NB : Veillez bien Ă  vĂ©rifier les rĂšgles en vigueur afin d'accĂ©der au salon (test PCR, pass sanitaire...)Nous avons hĂąte de vous retrouver ! À bientĂŽt !L'Ă©quipe Coworkees.

Caroline Caroline D.

Le coin du freelance : bien attaquer la rentrée !

Published on 15 septembre 2021.

Le coin du freelance : bien attaquer la rentrĂ©e !C'est la rentrĂ©e !! AprĂšs les vacances, le retour Ă  la rĂ©alitĂ© peut ĂȘtre difficile. Alors pour se remettre dans le bain, quoi de mieux qu'un article spĂ©cialement dĂ©diĂ© Ă  toutes les ressources qui pourront vous aider Ă  bien redĂ©marrer votre activitĂ© de freelance ! Que ce soit des podcasts, des Ă©vĂ©nements et mĂȘme des livres, nous vous listons, chaque mois, tous les outils pour motiver et inspirer votre Ăąme d'indĂ©pendant !1. Les podcasts :Histoire de succĂšs Ce podcast est parfait pour s'inspirer du parcours et des expĂ©riences de personnes avec des projets remarquables.Les Ă©pisodes qui nous ont inspirĂ©s :→ AlizĂ© Lim : la vie d'une joueuse de tennis pro n'est pas celle que vous croyez→ Insta, RĂ©mi ChorĂ©, ses projets : on fait le bilan avec JĂ©rĂŽme Niel.Et si on avançait Vous avez du mal Ă  vous organiser et Ă  gĂ©rer votre temps ? Alors ce podcast est fait pour vous. Marielle Cuirassier vous donne tous ses tips pour bien optimiser votre temps et aller jusqu'au bout de vos projets.Les Ă©pisodes qui nous ont inspirĂ©s :→ Comment reconquĂ©rir sa concentration ?→ 5 façons de stagner et perdre son temps ? 2. L'Ă©vĂ©nement Ă  ne pas manquerCafĂ© Freelance : Freelance, maitrise ton tempsToujours dans la thĂ©matique de la gestion du temps, nous vous proposons un Ă©vĂ©nement dĂ©diĂ© Ă  cette thĂ©matique. Nos invitĂ©s, Laetitia Vitaud, Samuel Durand, Marielle Cuirassier et Diane Ballonad Rolland vous partagent leurs meilleurs conseils pour devenir le maitre de votre temps ! Inscrivez-vous ici ! 3. Votre lecture du mois Slow working Vous vous demandez comment travailler moins, mais mieux ? C'est le sujet qu'aborde Diane Ballonad Rolland dans son livre "Slow Working". GrĂące Ă  ses 10 sĂ©ances d'autocoaching, trouver votre Ă©quilibre et repensez votre rapport au temps !Le livre est disponible en librairie et Ă©galement accessible en format numĂ©rique.Nous espĂ©rons vous avoir apporter toutes les ressources qui pourront rebooster votre dĂ©but d'annĂ©e afin de propulser votre activitĂ© vers des sommets ! Si vous avez des ressources Ă  nous conseiller, ou que vous ĂȘtes le crĂ©ateur d'un podcast, d'un Ă©vĂ©nement ou mĂȘme l'auteur d'un livre, n'hĂ©sitez pas Ă  partager vos informations.À bientĂŽt,L'Ă©quipe Coworkees

Adrien Adrien S.

Freelance : maĂźtrise ton temps ! - Grand retour des CafĂ©s Freelance ✹

Published on 02 septembre 2021.

Vous attendiez leur retour avec impatience, les CafĂ©s Freelance Digitaux effectuent leur rentrĂ©e 2021 ! 🎉Le rendez-vous est donnĂ©, on se retrouve le jeudi 23 septembre pour parler d'un sujet en rapport avec le retour des vacances : Freelance : maĂźtrise ton temps ! ⌛L'Ă©vĂ©nement se dĂ©roule toujours sur la plateforme Hopin. Vous pouvez dĂ©jĂ  rĂ©server votre place, elles sont gratuites mais limitĂ©es 👉 https://bit.ly/3kFdgJAApprenez comment gĂ©rer votre prĂ©cieux temps de freelance lorsque vous travaillez ! Organisation, To-do list, inspirations, dĂ©couvrez les conseils de nos spĂ©cialistes du sujet pour gĂ©rer votre temps... et ne plus en perdre !Nouveaux dĂ©cors, nouveaux invitĂ©s, l'Ă©vĂ©nement s'est refait une beautĂ© cet Ă©tĂ©. On vous accueille en direct depuis notre tout nouveau plateau tĂ©lĂ© parisien. Rassurez-vous, vous qui nous Ă©coutez chaque mois avec votre cafĂ© de l'autre cĂŽtĂ© de l'Ă©cran, le concept reste inchangĂ© : mĂȘme plateforme de diffusion (Hopin), une Ă©dition amĂ©liorĂ©e, un chat toujours plus interactif, et plus encore ! Avec notre Ă©quipe qui s'agrandit, nous serons toujours prĂ©sents pour rĂ©pondre Ă  toutes vos questions en direct. Qu'est-ce qui vous attend dans ce nouveau format ? Le retour de notre table ronde d'experts đŸŽ™ïž !Pour cette Ă©dition, on retrouve bien entendu l'inspirant Ă©dito de LaĂ«titia Vitaud, experte du Future of Work ! Elle nous parlera d'un sujet qui lui tient Ă  coeur : pourquoi on sous-estime systĂ©matiquement le temps nĂ©cessaire pour rĂ©aliser un projet ? LaĂ«titia va Ă©galement animer la table ronde, moment phare de l'Ă©vĂ©nement !Vous voulez des conseils concrets Ă  appliquer pour avancer dans votre activitĂ© de freelance ?Notre table ronde d'experts est LE moyen d'avoir les meilleures astuces pour amĂ©liorer votre quotidien d'indĂ©pendant 💎 .Pour cette Ă©dition, nous avons l'honneur de recevoir deux prestigieuses invitĂ©es !💡 Diane Ballonad Rolland est experte en gestion du temps et de l'Ă©quilibre entre vie privĂ©e et professionnelle. C'est la fondatrice et dirigeante du cabinet "Temps & Equilibre". Elle est l’auteure de 7 livres sur l’organisation, dont "Slow working, 10 sĂ©ances d’autocoaching pour travailler moins mais mieux" (2020, Vuibert) ou encore "J’arrĂȘte de procrastiner" (2016, Eyrolles). Une vĂ©ritable spĂ©cialiste pour vous apprendre Ă  gĂ©rer votre temps de freelance !💡 Nous recevons Ă©galement la pĂ©tillante Marielle Cuirassier, consultante et formatrice en organisation et productivitĂ©. À travers son podcast "Et si on avançait ?" et ses programmes en ligne, elle aide les entrepreneurs et les porteurs de projets Ă  gagner en clartĂ© et en efficacitĂ© pour avancer sur leurs projets et atteindre leurs objectifs sereinement. Elle a fait de l'optimisation du temps son fer de lance et excelle dans l'art de travailler avec efficacitĂ© ! Une vraie bulle d'air pour vos gestions de projets ! NOUVEAUTÉ : La rubrique de Sam' 🚀Profitez dĂ©sormais de la rubrique sur l'actu' du freelancing, Ă©crite et animĂ©e par Samuel Durand, rĂ©alisateur du documentaire "Work In Progress" et expert des transformations du monde du travail ! Nouveau membre de l'Ă©quipe des CafĂ©s Freelance, Samuel nous rejoint pour apporter son oeil avisĂ© et vous aider Ă  dĂ©finir le quotidien de freelance dont vous rĂ©vez !Le premier thĂšme qu'il veut aborder : "rĂ©ussir des semaines de 4 jours de travail ? facile ! ". Entre son expĂ©rience personnelle, les conseils inspirants qu'il a reçu de nombreux entrepreneurs et son expertise du future of work, il saura vous apprendre comment rentabiliser votre temps de travail ! Les CafĂ©s Freelance Digitaux, un excellent moyen de rĂ©seauter et de se rencontrer đŸ€ ! Par le biais des Chatworkees, rencontrez d'autres freelances de votre rĂ©gion et Ă©changez vos cartes de visite. Un excellent moyen d'augmenter votre rĂ©seau professionnel et de vous entraĂźner Ă  la prise de parole dans un cadre bienveillant et trĂšs instructif. Ces Ă©changes en One-to-One durent entre 3 et 10 minutes, pour une session totale de 30 minutes ! Peut-ĂȘtre que votre partenaire de projet se trouve derriĂšre l'autre camĂ©ra ? En tout cas, une chose est sĂ»re, vous ne perdrez pas votre temps avec ces moments d'Ă©changes 😉Alors, ce programme vous plait ? On attend plus que vous pour faire de cet Ă©vĂ©nement une grande rĂ©ussite ! Rendez-vous le jeudi 23 septembre, vous pouvez rĂ©server votre place juste ici 👉 https://bit.ly/3kFdgJA ! C'est le moment de bloquer ce temps dans votre agenda, on vous promet que vous allez en gagner !À bientĂŽt pour de nouvelles informations sur l'Ă©vĂ©nement,Stay Tuned !L'Ă©quipe Coworkees by Freelance.com

Adrien Adrien S.

Nomadisme : quand freelance rime avec liberté !

Published on 29 juin 2021.

MĂ©tro, boulot, dodo, trĂšs peu pour vous ? On vous comprend !Quand on est freelance, on a la chance de pouvoir se crĂ©er un quotidien de travail qui nous ressemble. FlexibilitĂ© des horaires, du temps privĂ©/professionnel... mais Ă©galement de notre lieu de travail ! Ça tombe bien, aujourd'hui nous allons parler de digital nomadisme 🚎 !Qu'est ce que c'est ?Il existe diffĂ©rentes formes de nomadisme. Il n'y a pas de dĂ©finition officielle et chacun peut l’interprĂ©ter Ă  sa maniĂšre. Pour nous approcher de ce concept, nous pouvons dire qu'il s'agit de personnes qui dĂ©cident d'exercer leur activitĂ© dans un lieu de travail qui n'est pas fixe, qui peut Ă©voluer, ĂȘtre pĂ©riodique, et Ă  diffĂ©rentes Ă©chelles (changer de lieu de sa ville, au national, Ă  l'Ă©tranger,...).Nous avons demandĂ© Ă  nos experts des transformations du Future Of Work ce qu'ils pensaient de cette nouvelle tendance. Vous trouverez en haut de cet article la vidĂ©o du CafĂ© Freelance dĂ©diĂ© au sujet, qui s'est dĂ©roulĂ© le jeudi 24 juin. Si vous prĂ©fĂ©rez le format audio, le replay est Ă©galement disponible sur Spotify, Google Podcast et Apple Podcast 🎧 ! Merci Ă  tous les participants qui ont permis d'enrichir le dĂ©bat grĂące au Chat ! Cet article vous propose d'approfondir la rĂ©flexion sur le concept de digital nomade. DĂ©couvrez l'Ă©dito de LaĂ«titia Vitaud sur les diffĂ©rentes formes de Nomadisme, ainsi que les conseils de nos invitĂ©s exceptionnels sur les enjeux du nomadisme : Samuel Durand et Margaux Roux. Samuel Durand a voyagĂ© Ă  travers plus de 10 pays pour y dĂ©couvrir les mĂ©thodes de fonctionnement du travail qui s'y exerçent ! De retour avec un documentaire sur le sujet, "Work in Progress", il cherche Ă  rapporter ces nouvelles maniĂšres de considĂ©rer le travail et ces mĂ©thodologies en France. Profitez de sa vision Ă©clairĂ©e sur le Future Of Work pour en apprendre plus sur le digital nomadisme et les possibilitĂ©s qu'offre ce mode de vie ! Margaux Roux est adepte de la Nomad Life depuis + de 5 ans, profitez de ses nombreux conseils pour apprendre comment gĂ©rer le quotidien de digital nomade freelance ! C'est une indĂ©pendante aux multiples casquettes : ChargĂ©e de communication pour la start-up engagĂ©e Chacun Son CafĂ©, Fondatrice du collectif de freelance Le Hub Nomade et Coach pour les appĂ©tants digital nomads. Ayant refusĂ© le statu quo du "mĂ©tro-boulot-dodo", elle se dĂ©finit comme une exploratrice des « futurs souhaitables ».Le digital nomadisme a beaucoup Ă©voluĂ©, mais aujourd'hui concrĂštement, qu'est ce que c'est ? Nous avons posĂ© la question Ă  LaĂ«titia Vitaud ! La vision moderne du digital nomadisme 🚀, par LaĂ«titia VitaudLe concept de “digital nomade” est trĂšs rĂ©cent, il est apparu il y a une dizaine d'annĂ©es comme une rĂ©volution. Il qualifiait alors ces travailleurs souvent freelances, libres de travailler oĂč ils voulaient, de prĂ©fĂ©rence dans un endroit paradisiaque. Ce mode de vie, trĂšs Ă©loignĂ© de la conception classique du travail en France, a fait rĂȘver toute une gĂ©nĂ©ration d’actifs. De prime abord, il semblait rĂ©servĂ© Ă  une petite partie de travailleurs dans l’économie numĂ©rique, indĂ©pendants, privilĂ©giĂ©s, cĂ©libataires, jeunes et sans attaches. Mais aujourd'hui, cette conception s'est largement transformĂ©e.Le digital nomadisme a maintenant mille visages, il s’est largement dĂ©mocratisĂ© ! Il n'y a plus besoin d'avoir des compĂ©tences spĂ©cifiques, d'aller Ă  l'autre bout du monde ou encore de ne pas avoir de vie de famille pour ĂȘtre considĂ©rĂ© comme nomade.D'ailleurs, la pandĂ©mie liĂ©e au Covid-19 en est bien la preuve : les quelques 30 Ă  40% d’actifs susceptibles de tĂ©lĂ©travailler ont profitĂ© des confinements pour prouver qu’il n ’était pas forcĂ©ment nĂ©cessaire qu’ils se rendent au bureau tous les jours.Des centaines de milliers de foyers ont profitĂ© de la pĂ©riode pour installer un meilleur espace de travail Ă  domicile. Beaucoup ont dĂ©mĂ©nagĂ© en pariant sur plus de flexibilitĂ© au travail. Quant aux freelances dĂ©jĂ  nomades, ils ont expĂ©rimentĂ© des formes de nomadisme diffĂ©rentes : plutĂŽt le Portugal que Bali, et plutĂŽt quelques mois sur place que quelques semaines. Le slow remplace le fast, le “local” fait concurrence Ă  l’exotique. Ce qui compte : la libertĂ© d’organiser son travail oĂč et quand on veut.LaĂ«titia ne s'est jamais totalement identifiĂ©e au mouvement des digital nomades, malgrĂ© sa grande passion pour la libertĂ© de travailler oĂč et quand elle veut. Il y a plusieurs raisons : le nomadisme Ă  l'Ă©tranger peut correspondre Ă  emmener sa propre culture dans un autre pays, ĂȘtre "touriste" plutĂŽt que voyageur et consommer des lieux exotiques au mĂ©pris des cultures locales et de l’environnement. La communautĂ© de freelances nomades est trĂšs solidaire, mais il faut faire attention Ă  ne pas s'enfermer dans un groupe assez fermĂ© (il ne faut pas gĂ©nĂ©raliser Ă©videmment et les tendances Ă©voluent rapidement). L’autre raison, c’est que relier nomadisme et vie de famille peut s'avĂ©rer complexe. Avec un conjoint et des enfants, le challenge semble d'autant plus important et la dĂ©cision prend forcĂ©ment une dimension familiale.Il ne faut pas confondre l’immigration et l’expatriation. Un expatriĂ© va rester dans sa bulle, alors qu'un immigrĂ© va planter des racines localement, se frotter Ă  l’altĂ©ritĂ© d’une autre culture et souvent d’une autre langue. La vision de l'immigration conduit Ă  un modĂšle de vie que l'on appelle le Digital Settling, dont nous allons parler plus longuement Ă  la suite de cet article.Attention toutefois, les digital nomades sont difficiles Ă  rentrer dans une case, il y a autant de dĂ©finitions de ce termes que de personnes qui se revendiquent comme nomades. Des nomades en famille, il y en a. Des nomades responsables et curieux des autres cultures aussi ! Entre immigrĂ©s et expatriĂ©s, il y en a pour tous les styles. Le digital nomadisme aujourd’hui, c’est surtout la revendication de la libertĂ© au travail et un Ă©tat d’esprit.Partons Ă  la dĂ©couverte de l'une de ces digitales nomades. Depuis plus de 5 ans, Margaux Roux a dĂ©cidĂ© de vivre entre Bali et Paris et de s'affranchir des conditions de travail "classiques". DĂ©couvrons son parcours et sa vision du nomadisme.Le dĂ©clic de devenir digital nomad 🚐, avec Margaux RouxComme beaucoup de freelances, Margaux s'est rapidement sentie incapable de rentrer dans le moule du salariat. Ayant commencĂ© son expĂ©rience professionnelle “classique” dans des grands groupes, le manque d'Ă©panouissement et les contraintes salariales l'ont fortement dĂ©couragĂ©s.AprĂšs une rupture conventionnelle, Margaux dĂ©cide de faire un tour du monde de 8 mois, la concrĂ©tisation d'un des rĂȘves de sa vie ! Parmi ces destinations, l'une d'elles retient son attention : Bali ! Ce qui la dĂ©cide Ă  devenir nomade : la libertĂ© pour organiser son quotidien, et Ă©viter Ă  tout prix la "vie de bureau". En juin 2019, elle dĂ©cide de crĂ©er le collectif Hub nomade, qui regroupe aujourd'hui plus de 60 nomades français Ă  travers le monde. Son objectif : permettre aux nomades qui partagent les mĂȘmes valeurs de se rencontrer, d'Ă©changer, de travailler ensemble ! Les rĂ©sultats, ce sont la crĂ©ation d'espaces de coliving, des Ă©changes de conseils, de la transmission de clients, et plus encore.Pour garder une trace de son parcours dans le monde du salariat, qui fait partie de la professionnelle qu'elle est devenue, Margaux a dĂ©cidĂ© de documenter sa transition professionnelle.“Jamais de la vie je ne me rĂ©signerai comme le font tant de gens au travail”.Elle a ainsi pu dĂ©velopper une offre de coaching, pour inspirer les autres Ă  se lancer dans l'aventure du digital nomadisme ! Retrouvez d'ailleurs ses rĂ©flexions et son travail sur : https://margauxroux.fr/ La "diffĂ©rence" entre nomades et settlersLe digital nomadisme se transforme Ă©normĂ©ment depuis 10 ans. Nous avons tous en tĂȘte l'image clichĂ© du digital nomade au bord de la plage sous les cocotiers, mais on oublie souvent le freelance nomade qui voyage Ă  l'intĂ©rieur mĂȘme de son pays. Il ne faut pas oublier tous les formats hybrides, car chacun s'approprie sa propre version du nomadisme.Nous pouvons faire la distinction entre deux modes de voyage : le fast-travelling et le slow-travelling. Le premier change plus rĂ©guliĂšrement de destinations et vit son quotidien en mode "voyageur" (pas forcĂ©ment de logement fixe, son bureau peut ĂȘtre diffĂ©rent chaque jour...). Le slow traveller, au contraire, va prendre le temps d'intĂ©grer la culture du lieu qu'il investi. Il pose ses valises dans un endroit fixe et peut rester jusqu'Ă  plusieurs annĂ©es, car il a besoin d'un environnement plus stable et d'un lieu de travail rĂ©gulier. Cela ne l'empĂȘche pas d'ĂȘtre mobile et de passer la moitiĂ© de sa vie ailleurs !Margaux est Ă  la fois digitale nomade et digitale settler, elle a voyagĂ© ces 6 derniers mois dans 3 pays diffĂ©rents. Il s'agit d'une question d'envie, de besoins et d'opportunitĂ©s Ă  saisir. Une remise en question Ă  cause de la pandĂ©mie đŸ€” ?On ne va pas se le cacher, le monde n’est plus le terrain de jeu qu’il Ă©tait pour les nomades depuis que la pandĂ©mie est intervenue dans nos vies. Certains nomades qui avaient dĂ©cidĂ© des plans de voyage ont dĂ» revoir leurs itinĂ©raires en fonction des restrictions de dĂ©placement qui se sont opĂ©rĂ©es. Il y a eu des reports, des annulations, voire des retours Ă  une sĂ©dentarisation forcĂ©e. Revenir de digital nomade Ă  digital settler s'est en effet imposĂ© pour de nombreux voyageurs, qui ont posĂ© leur bagage dans un lieu fixe, le temps de laisser passer la crise sanitaire. Les destinations se sont Ă©galement transformĂ©es. On observe que les nomades vont voyager moins loin depuis la France ou la Suisse, rester en Europe plutĂŽt que de s'expatrier Ă  l'autre bout de la planĂšte.D'un autre cĂŽtĂ©, de nombreux professionnels (non-nomades) ont profitĂ© du confinement pour aller vivre ailleurs, le temps de la pandĂ©mie. Cela a dĂ©clenchĂ© chez eux une envie de voyager et de changer en profondeur leur maniĂšre de travailler. Les entreprises ont pris l'habitude de travailler en remote et utilisent plus facilement les outils de visioconfĂ©rence pour Ă©changer sur des projets. C'est une aubaine pour les freelances et les salariĂ©s qui peuvent travailler depuis n'importe oĂč... pour peu qu'il y ait une bonne connexion internet ! Organiser efficacement son travail avec ses clientsPour pouvoir ĂȘtre digital nomade, il faut avant tout une bonne organisation et avoir une certaine rigueur. En amont, il est nĂ©cessaire de se mettre d'accord sur les mĂ©thodes de travail avec son employeur. C'est pourquoi, dans la majoritĂ© des cas, si l'on a un client en tant que freelance, on va le prĂ©venir que l'on est nomade.Il vaut mieux ne pas se prĂ©cipiter car le nomadisme apporte un important brouillage des repĂšres. Il demande un temps d'adaptation. Il faut Ă©galement distinguer voyage "touristique" et le voyage-travail. Le rapport au temps n'est pas le mĂȘme, et l'organisation est trĂšs diffĂ©rente. Il faut ĂȘtre sĂ»r de trouver une connexion internet stable pour pouvoir travailler dans de bonnes conditions. La prĂ©conisation de Margaux, c'est de devenir nomade petit Ă  petit, pour apprendre Ă  apprivoiser ce quotidien de vie assez particulier et Ă©viter de s'engager directement Ă  100% dans la dĂ©marche.Le digital nomadisme possĂšde donc un certain nombre de contraintes qu'il ne faut pas nĂ©gliger. Dans ce cas, le modĂšle du digital settling est il plus souple ? Nous avons posĂ© la question Ă  Samuel Durand. LibertĂ© et mode de vie đŸ”„, avec Samuel DurandSamuel Durand nous fait part de son expĂ©rience personnelle sur son mode de vie. Il ne se considĂšre pas comme un digital nomade mais plutĂŽt comme un digital settler "flexible". Sa vie oscille entre workation (travailler et voyager en mĂȘme temps) en ce moment au Portugal, sa vie Ă  Lyon et son travail Ă  Paris, sans compter les voyages pour rĂ©aliser ses documentaires partout en Europe. Ce mode de vie endiablĂ© est contrebalancĂ© par un besoin d'avoir des racines, un lieu de travail pour le deep work bien dĂ©fini, avec des repĂšres. Chaque annĂ©e, il voyage plusieurs mois tout en conservant sa rĂ©sidence principale en France.Pour rĂ©ussir ce pari de travailler partout Ă  la fois, le rythme qu'il applique est d'ĂȘtre hyperactif quelques jours dans les diffĂ©rents lieux oĂč il travaille, et se concentrer sur le deep work chez lui le reste du temps. Il adopte un rythme de nomade tout en conservant un lieu de vie rĂ©gulier.Ce mode de vie est plus facile Ă  adopter pour la vie de nombreux freelances. Il permet d'avoir les avantages de voyager, de dĂ©couvrir de nouveaux lieux en conservant la sĂ©curitĂ© et le confort d'un cocon plus personnel. Le nomadisme, entre image perçue et rĂ©alitĂ©Dans son documentaire Work in Progress, Samuel a eu l'opportunitĂ© d'interviewer Lauren, salariĂ©e digitale nomade depuis plusieurs annĂ©es. TrĂšs investie sur Instagram, son nomadisme est devenu sa marque de fabrique. TrĂšs suivie sur les rĂ©seaux sociaux, c'est une personne qui a besoin de voyager en permanence pour se sentir libre et elle-mĂȘme.Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que les nomades comme Lauren sont une toute petite minoritĂ© parmi les digital nomades. Le quotidien de vie a l'air incroyable et enviable, mais en rĂ©alitĂ©, il nĂ©cessite de tenir un rythme dĂ©mesurĂ© et trĂšs difficile Ă  tenir sur du long terme. En plus, il faut une certaine base financiĂšre pour payer les voyages, ce que Lauren peut se permettre car elle est salariĂ©e d'une boĂźte amĂ©ricaine et a une grande sĂ©curitĂ© financiĂšre. Lauren est une influenceuse, une bloggueuse, elle fait partie des digital nomades trĂšs mĂ©diatisĂ©s. Tous les digitals nomads ne sont pas dans cette catĂ©gorie, ils peuvent ĂȘtre une source d'inspiration importante mais c'est une catĂ©gorie de voyageurs Ă  part entiĂšre.Dans Work In Progress, Lauren dĂ©crit son quotidien et tous ses avantages. Mais en off, Samuel a Ă©galement eu l'occasion de parler avec elle des inconvĂ©nients de ce type de vie.Il y a 3 limites qui peuvent se confronter Ă  la vie de digital nomade.Tout d'abord, on peut ressentir une grande solitude qui dĂ©coule du manque d'attache. La vie est faite de rencontres et de moments mais il devient plus difficile de concrĂ©tiser des projets, des amitiĂ©s.Ensuite, chaque changement de lieu demande un temps d'adaptation. Qu'il s'agisse de comprendre les coutumes locales, la langue, le comportement de la sociĂ©tĂ© et le travail, il faut du temps pour assimiler toutes les diffĂ©rences avec notre culture personnelle. C'est d'ailleurs ce qui fait la diffĂ©rence entre nomades et settlers, et cette notion d'immigration VS expatriation dont parle LaĂ«titia dans l'Ă©dito de cet article.Pour finir, le voyage est souvent considĂ©rĂ© comme un moment hors du temps, une respiration et une dĂ©couverte. A force d'ĂȘtre en voyage en permanence, la lassitude peut s'emparer des nomades. Dans ce cas, difficile de conserver son Ă©merveillement des premiers voyages. Il y a mĂȘme un phĂ©nomĂšne d'accoutumance : on perd le goĂ»t de l'exotique et il faut aller toujours plus loin dans l'extraordinaire pour rester positif.C'est lĂ  que le Future Of Work a un vĂ©ritable rĂŽle Ă  jouer. Il permet de trouver des approches plus hybrides du nomadisme. On peut par exemple ralentir le rythme de son voyage, ou le faire varier. Être en voyage plusieurs mois de l'annĂ©e puis se fixer sur un lieu quelques temps avant de repartir. Cela permet de garder un oeil Ă©merveillĂ© sur le voyage mais aussi de profiter des joies de la routine. Les mĂ©tiers saisonniers, prĂ©curseurs du digital nomadisme ? Il existe diffĂ©rents secteurs qui expĂ©rimentent dĂ©jĂ  Ă  leur maniĂšre le nomadisme et la saisonnalitĂ© d'un mĂ©tier. On peut prendre l'exemple du tourisme, des activitĂ©s en montagne ou Ă  la plage, etc.Les personnes qui travaillent dans ces conditions ont souvent un rythme variable entre travail en mi saison, temps de repos et de voyage. C'est un rythme de slasheur, forme de travail que nous avons vu rĂ©cemment lors d'un prĂ©cĂ©dent CafĂ© Freelance !Certains mĂ©tiers s'enrichissent aussi par le biais de nomadisme. Samuel a l'exemple d'une cheffe cuisiniĂšre qui voyage beaucoup et qui enrichit sa palette de recettes et de techniques lors de chacun de ses voyages.Il y a beaucoup de professionnels qui ont plusieurs passions, le fait d'ĂȘtre nomade permet de travailler dans plusieurs contextes diffĂ©rents la mĂȘme annĂ©e, ce qui les Ă©panouit et est trĂšs enrichissant pour eux. Le nomadisme est une force dans sa carriĂšre professionnelle !Les points clĂ©s Ă  retenir 💡Il y a une diffĂ©rence entre settlers et nomade, mais aujourd'hui tous ces concepts peuvent se confondre et surtout on peut passer de l'un Ă  l'autre si l'on met en place la bonne organisation.Ce qui caractĂ©rise le nomadisme est une hybridation de toutes ces formesDes mĂ©tiers sĂ©dentaires se sont nomadisĂ©sIl faut garder en tĂȘte que vivre en tant que nomade L'expĂ©rience de la Vanlife : vivre le nomadisme dans son camion amĂ©nagĂ©Lorsque l'on est digital nomade, on peut vivre au quotidien dans des lieux trĂ©s diffĂ©rents. Dans des espaces de coliving, des auberges de jeunesses, des hotels, chez nos connaissances, etc. LĂ©a et Thomas ont dĂ©cidĂ© de vivre l'expĂ©rience Ă  travers la Vanlife, en amĂ©nageant un camion pour avoir une "maison mobile" et se dĂ©placer comme ils le veulent. À travers notre cĂ©lĂšbre #Pitchworkees, LĂ©a a eu le challenge de prĂ©senter en 5 minutes son quotidien de freelance de la vanlife ! Pour en apprendre plus, nous avons rĂ©alisĂ© un article dĂ©diĂ© Ă  sa prĂ©sentation.DĂ©couvrez-le sans tarder pour en apprendre plus sur ce mode de vie alternatif, ses forces mais aussi ses limites 👉 https://www.coworkees.com/blog/19075/ Que pensez vous du nomadisme ? C'est la question que l'on vous a posĂ©e Ă  l'occasion de notre CafĂ© Freelance ! Voici les donnĂ©es clĂ©s Ă  retenir :72% des personnes interrogĂ©es considĂšrent que l'on est dĂ©jĂ  nomade Ă  partir du moment oĂč l'on change rĂ©guliĂšrement de villes au sein du mĂȘme pays. Parmi eux, 20% disent mĂȘme que l'on est nomade quand on change rĂ©guliĂšrement de lieux au sein de la mĂȘme ville !64% profiteraient du statut de freelance nomade pour faire la promotion de leur activitĂ© auprĂšs de leurs clients. Être nomade peut donc vous permettre de communiquer sur vos valeurs et votre marque personnelle pour toucher vos clients !81,5% d'entre vous choisiraient de devenir digital nomade s'il en avait l'opportunitĂ©. Alors n'hĂ©sitez plus et lancez-vous ! RĂ©ponses aux questions du tchat❓ Les workations, c'est top ! Mais comment faire niveau logement, quand on a dĂ©jĂ  un logement en France ?✅ LaĂ«titia Vitaud : Soit c'est un coĂ»t en plus (un peu comme des vacances), soit quand on est dans une communautĂ© de nomades, il y a plein d'options (Ă©change de logements), soit on propose en Airbnb son logement pendant que l'on part.✅ Samuel Durand : Pour ma part, quand je pars seulement une semaine, mon logement reste vide et c'est un coĂ»t en plus, si c'est plus longtemps (comme cet Ă©tĂ©, deux mois) je sous-loue. Sinon comme l'a dit LaĂ«titia, je fais des Ă©change de logements, airbnb, office riders â“ Selon vous, peut-on nĂ©gocier un 100% tĂ©lĂ©travail avec son employeur dans le cadre d'un salariat alors qu'en France les entreprises sont plus rigides (par rapport aux Etats unis par exemple) ?✅ LaĂ«titia Vitaud : Le tĂ©lĂ©travail Ă  100% commence Ă  se banaliser mĂȘme en France ! Certains employeurs amĂ©ricains ne sont pas aussi souples et flexibles qu'on l'imagine. Mais au fil des mois Ă  venir, les employeurs vont se rĂ©soudre Ă  accepter des demandes qu'ils n'auraient pas imaginĂ© accepter il y a quelques annĂ©es... car beaucoup de gens dĂ©missionnent et dĂ©missionneront (parmi ceux qui ont des alternatives professionnelles, notamment se mettre Ă  son compte).✅ Samuel Durand : Je ne suis pas sĂ»r que le rythme Ă  100% tĂ©lĂ©travail convienne Ă  tout le monde, il faut le tester quelque temps dĂ©jĂ  pour s'en assurer. Mais si c'est validĂ© de ce cĂŽtĂ© lĂ  il n'y a aucune raison pour que l'employeur soit un frein Ă  cette dĂ©cision. On peut tout Ă  fait nĂ©gocier un 100% tĂ©lĂ©travail, mĂȘme en France, tout dĂ©pend de son entreprise. Si elle refuse, il en existe des milliers d'autres qui seront ravies de compter sur vos services et sauront proposer un environnement flexible.--- Le freelancing permet aux indĂ©pendants de travailler avec plus de flexibilitĂ©. Le nomadisme s'adapte particuliĂšrement bien Ă  ce statut, il vous permet de voyager tout en travaillant. Pour peu que vous soyez organisĂ© et adaptable, il est tout Ă  fait possible de devenir Digital Nomade !On se retrouve le 26 Septembre pour notre prochaine Ă©dition. Tout ce que l'on peut vous dire, c'est que l'on vous prĂ©pare une trĂšs grosse surprise pour la rentrĂ©e ! Cela devrait vous plaire, une idĂ©e de ce que cela pourrait ĂȘtre ? Dites-le nous dans les commentaires 💬 On se retrouve sur les rĂ©seaux ?Rejoignez la communautĂ© des CafĂ©s Freelance sur les rĂ©seaux pour recevoir toutes les informations en avance : le thĂšme, les invitĂ©s, les lives, et bien plus encore !Instagram : @cafefreelance_[Nomdevotreville] et sur CoworkeesFacebook : CafĂ© Freelance by Coworkees [Nomdevotreville] et sur CoworkeesLinkedin : https://bit.ly/3we5Jq8---Besoin d'ĂȘtre accompagnĂ© dans votre quotidien de freelance ? Coworkees est lĂ  pour vous aider ! Nos Tipsworkees vous apportent les clĂ©s pour rĂ©ussir votre vie d'indĂ©pendant en toute sĂ©rĂ©nitĂ© ! C'est disponible sur notre playlist Youtube : https://bit.ly/3h1Qsn6L'Ă©quipe Coworkees

Adrien Adrien S.

Adopter la Vanlife quand on est freelance nomade 🚐 #Pitchworkees

Published on 29 juin 2021.

Quand on est digital nomade, notre organisation au quotidien peut prendre diffĂ©rentes formes. Il faut se poser les bonnes questions pour organiser au mieux son quotidien. Comment voyager Ă  moindres frais ? Quel logement prendre ? Comment garder un certain confort de vie au quotidien ?Une des rĂ©ponses possible, c'est de dĂ©cider  d'expĂ©rimenter la Van life 🚐 ! De quoi s'agit il ? C'est une maniĂšre de travailler et de voyager en mĂȘme temps, en prenant la route Ă  bord d'un fourgon amĂ©nagĂ© ou d'un van.C'est le choix qu'a fait LĂ©a Boursin, accompagnĂ©e de son conjoint Thomas. Lançant son activitĂ© de Freelance en mĂȘme temps que le road trip de digital nomade, LĂ©a va dans ce #Pitchworkees nous raconter son lancement dans la Van Life, les conditions pour travailler, la diffĂ©rence entre projections et rĂ©alitĂ©... et bien plus encore !DĂ©couvrez sa prĂ©sentation live en haut de cet article âŹ†ïž et le rĂ©sumĂ© de ses rĂ©flexions dans les lignes qui suivent âŹ‡ïž---Un dĂ©marrage sur les chapeaux de roue !Troquant la vie de sĂ©dentaires parisiens pour adopter la Van life depuis 2 ans avec son compagnon, LĂ©a dĂ©cide de partir sur les routes d'Europe pour voyager... tout en continuant de travailler ! Pour cela, elle ouvre avec son binĂŽme l'agence Tut-TĂ»te, spĂ©cialisĂ©e dans la communication et le marketing.Devenir Freelance en mĂȘme temps que partir sur les routes est  un double challenge. Rapidement, LĂ©a dĂ©veloppe un syndrĂŽme de l'imposteur. Elle a plus de facilitĂ©s Ă  se vendre avec le nom de son ancienne agence que lorsqu'elle se "vend" directement elle-mĂȘme.Pour se faire connaĂźtre, l'agence propose gratuitement ses services Ă  des partenaires et marques apprĂ©ciĂ©s par le duo, le temps de se constituer un porte-folio de qualitĂ© 💎. Trouver son organisation au quotidien 📅Pour rĂ©ussir Ă  travailler correctement, il a fallu agencer au mieux l'espace personnel de chacun. MĂȘme (et surtout) dans un espace de 6mÂČ, il faut trouver son "bureau" pour ne pas ĂȘtre l'un sur l'autre.Il est Ă©galement nĂ©cessaire de trouver un rythme de travail, qui laisse de la place au travail, mais aussi au voyage. La planification des journĂ©es et semaines est obligatoire : travailler le matin et voyager l'aprĂšs-midi pour rĂ©ussir Ă  jongler entre les deux. MalgrĂ© cela, difficile de dĂ©connecter quand un client appelle LĂ©a en pleine randonnĂ©e. Elle ne peut s'empĂȘcher de rĂ©pondre pour l'instant (prioritĂ© aux clients), mais travaille sur ce point pour bien diffĂ©rencier les deux moments de la journĂ©e.Bien sĂ»r, rien ne s'est mis en place du jour au lendemain. Il faut apprendre Ă  organiser et rĂ©adapter le quotidien en permanence jusqu'Ă  trouver le bon Ă©quilibre. Les valeurs positives du nomadisme đŸŒ±En voyageant, on se rend bien compte des impacts environnementaux que l'on peut avoir. La nature devient aussi notre maison, on va donc chercher Ă  ĂȘtre Ă©co-responsable pour la protĂ©ger. C'est ce que l'agence veut communiquer comme valeur. Être engagĂ©s, responsable, nomade, et le tout avec le sourire !Les clients qui se retrouvent dans ces valeurs sont rapidement arrivĂ©s. Mettant Ă  profit la passion economy (on parle de ce concept dans un de nos anciens CafĂ© Freelance), il n'y a finalement pas eu besoin de faire du dĂ©marchage pour trouver de nouveaux clients, car ces valeurs communiquent dĂ©jĂ  pour l'agence. Aujourd'hui, les clients de l'agence sont soit de nouveaux arrivants, qui se retrouvent dans les valeurs communes, soit les anciens clients de LĂ©a lorsqu'elle travaillait sur Paris. Cela permet d'avoir des projets venants de domains trĂšs variĂ©s.Avec la pandĂ©mie, les entreprises se sont rendues compte qu'elles pouvaient travailler plus facilement Ă  distance. Cela a Ă©tĂ© un moteur au dĂ©veloppement de l'activitĂ© de l'agence, plutĂŽt qu'un frein ! Et maintenant ?Aujourd'hui, LĂ©a et son compagnon ont dĂ©cidĂ© de continuer de voyager mais aussi de se sĂ©dentariser une partie de l'annĂ©e. C'est pour cela qu'ils ont concrĂ©tisĂ© un de leur rĂȘve qui est d'ouvrir un camping đŸ•ïž pour accueillir les autres freelances nomades de France. Le rythme ? 7 mois sur le camping, 5 mois en tant que digital nomades sur les routes ! Cet Ă©quilibre permet de conserver la magie du voyage tout en prenant le temps de se poser dans un endroit fixe une partie de l'annĂ©ee Lors de notre CafĂ© Freelance, Samuel Durand, expert du future of Work, nous parle d'ailleurs de cette maniĂšre de vivre entre nomadisme et sĂ©dentaritĂ©. S'il fallait donner UNE grosse contrainte pour vivre la Van Life, ça serait laquelle ?Sans aucun doute, il s'agit de la connexion internet ! On a beau entendre qu'il suffit d'un ordinateur et d'une bonne connexion internet pour travailler, cela n'est pas garanti n'importe oĂč en voyage. Il faut parfois accepter de quitter un endroit paradisiaque pour pouvoir travailler dans un lieu avec un meilleur rĂ©seau internet. L'accord entre vos valeurs et vos clients vous a permi de bien construire votre activitĂ©, est-ce que cela va continuer dans ce sens ou vous allez ouvrir Ă  d'autres clients ?Nous avons la chance que l'agence nous ait permis de rencontrer des personnes avec les mĂȘmes valeurs que nous. Nous avons d'abord travaillĂ© avec des partenaires au sein d'une association que nous avons crĂ©Ă©, Road of Smiles, qui sont devenus des clients rĂ©current. Aujourd'hui, impossible de travailler pour des marques qui demanderaient une communication trop "institutionnelle" ou trop Ă©loignĂ©es des valeurs de la marque. Les questions du Tchat Ă  LĂ©a 💬Comment faire pour trouver du travail en arrivant dans un nouveau lieu ?Notre astuce est de faire un dossier complet nous prĂ©sentant, mettant en avant des anecdotes et qui nous sommes vraiment, le tout avec des photos sympas. En quelque sorte, c'est comme un dossier de presse ou mĂ©dia dans lequel on dit pourquoi nous choisir. AprĂšs, on y va au culot ! On se dit que les belles personnes attirent les belles personnes, et bien que nous ayons eu des portes fermĂ©es, nous avons toujours eu la chance d'obtenir des opportunitĂ©s enrichissantes.Essaie t'on principalement de garder des anciens clients et de travailler en full tĂ©lĂ©travail quand on est digital nomade ?Notre volontĂ© est de fidĂ©liser nos clients lorsqu'ils ont un besoin sur du long terme... Sinon quand il s'agit de projets en "one shot", on aime laisser libre le client en lui donnant le maximum de clĂ©s en main pour qu'il soit autonome. Et bien souvent, le fait de le laisser voguer de ses propres ailes fait qu'il revient avec d'autres besoins vu qu'il s'est senti en confiance. Sinon effectivement c'est "full" tĂ©lĂ©travail pour nous, Ă  part quand nous voyageons en France et que nous en profitons pour voir ou revoir nos clients.---Vous voulez en savoir plus sur la vie de digital nomade ? On a consacrĂ© un article entier au sujet, qui reprend le CafĂ© Freelance du 24 Juin ! Vous pouvez le consulter 👉 en cliquant ici.Et pour dĂ©couvrir les prĂ©cĂ©dents #Pitchworkees, rendez-vous sur 👉 notre chaĂźne YoutubeÀ trĂšs vite pour d'autres tĂ©moignages de freelances !L'Ă©quipe Coworkees.

Adrien Adrien S.

Freelance & Nomadisme, et si c'Ă©tait possible ?

Published on 10 juin 2021.

Le jeudi 24 juin, le CafĂ© Freelance se place sous le signe de la libertĂ© !Autour de la thĂ©matique "Nomadisme : quand freelance rime avec libertĂ©", venez participer au dernier Ă©vĂ©nement, avant le break de l'Ă©tĂ©, sur un sujet qui sent bon l'indĂ©pendance ! Et si l'on considĂ©rait de nouvelles maniĂšres de travailler ?Inscris-toi rapidement Ă  ce super Ă©vĂ©nement 👉 Je serai lĂ  le jeudi 24 juin !Nos invitĂ©s ont du talent !On vous a encore rĂ©uni des invitĂ©s exceptionnels, ils sont passionnĂ©s et adeptes du digital nomadisme, ce sont mĂȘme des pionniers dans le domaine ! Nous avons la chance d'accueillir Samuel Durand et Margaux Roux pour notre table ronde, ainsi que LĂ©a Boursin lors de notre #Pitchworkees ! Et bien entendu, retrouvez l'Ă©dito de LaĂ«titia Vitaud sur les opportunitĂ©s des mĂ©thodes alternatives de travailler, le nomadisme en tĂȘte !Samuel Durand a voyagĂ© Ă  travers plus de 10 pays pour y dĂ©couvrir les mĂ©thodes de fonctionnement du travail qui s'y exerçaient ! De retour avec un documentaire sur le sujet, "Work in Progress", il cherche Ă  rapporter ces nouvelles maniĂšres de considĂ©rer le travail et ces mĂ©thodologies en France. Profitez de sa vision Ă©clairĂ©e sur le futur of work pour en apprendre plus sur le digital nomadisme et les possibilitĂ©s qu'offre ce mode de vie !Margaux Roux est adepte de la Nomad Life depuis + de 5 ans, profitez de ses nombreux conseils pour apprendre comment gĂ©rer le quotidien de digital nomade freelance ! C'est une indĂ©pendante aux multiples casquettes : ChargĂ©e de communication pour la start-up engagĂ©e Chacun Son CafĂ©, Fondatrice du collectif de freelance Le Hub Nomade et Coach pour les appĂ©tants digital nomads. Ayant refusĂ© le statu quo du "mĂ©tro-boulot-dodo", elle se dĂ©finit comme une exploratrice des « futurs souhaitables ».Un Pitchworkees au coeur du Digital NomadismeLĂ©a Boursin est la cofondatrice de Tut-Tute, agence de communication nomade ! C’est dans ce mouvement en vogue que l’on appelle la « Vanlife Â» qu’elle Ă©volue depuis deux ans. Selon elle, c’est le lieu idĂ©al pour une vie de bureau sans artifice qui pousse Ă  dĂ©velopper sa crĂ©ativitĂ© et son inspiration. Lors de son #Pitchworkees, apprenez en plus sur son parcours en tant que freelance et nomade. Quels freins a t-elle rencontrĂ© ? Comment concilier voyage et travail de maniĂšre organisĂ©e ? RĂ©ponses au CafĂ© Freelance !Echangez ensemble lors des ChatworkeesBien sĂ»r, que serait un CafĂ© Freelance sans ses moments de rencontres ? Profitez des Chatworkees pour rencontrez jusqu'Ă  3 freelances de votre rĂ©gion et Ă©changer en One-to-One ! Qui sait, votre partenaire de demain se trouve peut-ĂȘtre parmi eux ?Les inscriptions sont ouvertes, rĂ©servez votre place pour cet Ă©vĂ©nement rempli de surprises !👉 Je m'inscris tout de suite pour ne pas rater cette superbe Ă©dition !---Pour en savoir plus sur l'Ă©vĂ©nement, rejoignez-nous sur les rĂ©seaux sociaux :Instagram : @cafefreelance_[Nomdevotreville] et sur CoworkeesFacebook : CafĂ© Freelance by Coworkees [Nomdevotreville] et sur CoworkeesLinkedin : https://bit.ly/3we5Jq8---Serez-vous prĂ©sent avec nous pour celle belle Ă©dition ?L'Ă©quipe Coworkees

Adrien Adrien S.

Les meilleurs conseils d'experts pour devenir visible de tes clients !

Published on 04 juin 2021.

La visibilitĂ© en tant que freelance, qu'est ce que c'est ?La visibilitĂ© dans le milieu du freelancing, c'est de rĂ©ussir Ă  trouver les bons canaux de communication et les outils adĂ©quats pour gagner en notoriĂ©tĂ© auprĂšs de ses prospects. Pour trouver les clients de son marchĂ©, des clients avec lesquels on a envie de travailler, il faut mettre en place des leviers aux bons endroits, aux bons moments. Il faut ainsi dissocier son contenu, qui peut ĂȘtre trĂšs impactant, avec le lieu sur lequel on le diffuse. C'est lĂ  que l'on parle de visibilitĂ©. Mais comment dĂ©velopper sa notoriĂ©tĂ© et sortir son Ă©pingle du jeu dans le marchĂ© du freelancing, alors que ce dernier peut paraĂźtre saturĂ© ?Nous avons traitĂ© de ce sujet lors du dernier CafĂ© Freelance du 24 Mai ! Bravo Ă  tous les participants pour votre implication dans cette belle Ă©dition. Si vous n'avez pas pu ĂȘtre prĂ©sent, vous retrouverez le replay en haut de cet article, mais aussi au format podcast pour pouvoir l'emporter partout avec vous ! Il est disponible sur Spotify, Apple Podcast ainsi que Google Podcast !Le thĂšme de la visibilitĂ© fait suite au sujet abordĂ© le mois dernier, qui parlait de personal branding (retrouvez l'article dĂ©diĂ© juste ici 👉 https://bit.ly/3vLFPcy). Il vous permet de faire le lien entre les canaux de diffusion de votre communication et la gestion de votre marque personnelle.Dans cet article, retrouvez l'Ă©dito de LaĂ«titia Vitaud, experte du future of work, sur la crĂ©ation de contenu et les canaux de communication Ă  privilĂ©gier. Sandra Fillaudeau et NoĂ©mie Aubron, deux grandes crĂ©atrices de contenu en ligne, vous apportent Ă©galement leurs meilleurs conseils pour dĂ©velopper un format qui vous ressemble et ĂȘtre visible de votre communautĂ©.La crĂ©ation de contenu au coeur de la stratĂ©gie de visibilitĂ© avec LaĂ«titia Vitaud ✍LaĂ«titia Vitaud, experte du future of work, nous parle de la crĂ©ation de contenu comme moteur de visibilitĂ© auprĂšs de vos clients ! PlutĂŽt que par le biais d'une prospection commerciale directe, finalement trĂšs intrusive auprĂšs de ses prospects, la crĂ©ation de contenu s'est avĂ©rĂ©e une solution payante pour l'experte du future of work. Quelle est cette alternative pour dĂ©nicher ses meilleurs clients ?Ayant eu une adolescence timide et introvertie, difficile pour LaĂ«tita d'envisager de se mettre en avant et de devenir "visible", d'oser se mettre en avant. Cette timiditĂ© a durĂ© trĂšs longtemps, jusqu'Ă  ses 30 ans mĂȘme. Cependant, dans un contexte professionnel, et surtout lorsque l'on est freelance, il faut rĂ©ussir Ă  partager son expertise et son talent auprĂšs d'un auditoire que l'on a pas encore trouvĂ©. C’est avec l’écriture qu'elle a trouvĂ© son premier public, depuis qu'elle a lancĂ© son activitĂ© de freelance en 2015. Elle a commencĂ© par ce support car c'Ă©tait ce qui lui ressemblait le plus, qui lui Ă©tait le plus naturel. Ancienne professeur et passionnĂ©e par l'Ă©criture, elle fait partie de ces personnes qui aiment exprimer leurs idĂ©es grĂące Ă  l'Ă©criture. La force du travail proposĂ© par LaĂ«titia, c'Ă©tait de faire ( et c'est encore le cas aujourd'hui) des articles avec un important travail de fonds et de miser sur le qualitatif. Tout cela autour d'un sujet peu reprĂ©sentĂ© : le future of work et le freelancing.La dĂ©couverte des outils de rĂ©daction en ligne fut extraordinaire. La libertĂ© de publication sans avoir besoin d'une validation externe Ă©tait trĂšs important. Il permettait de s'affranchir d'une hiĂ©rarchie et de traiter les sujets qu'elle voulait. Le dĂ©veloppement de son support de prĂ©dilection, Medium, a coincidĂ© avec l'Ă©mergence des rĂ©seaux sociaux. Il permet en effet d'utiliser la synergie entre les deux, c'est Ă  dire d'utiliser les posts Medium sur les rĂ©seaux sociaux pour partager son contenu. À ce moment-lĂ , elle ne pense pas directement Ă  gagner en visibilitĂ© ou Ă  se mettre en avant. son travail et ses idĂ©es parlent pour elle. Mais ce qui se passe, c’est qu’on devient effectivement plus visible. Rapidement, les clients sont venus Ă  elle pour travailler avec elle, par le biais de ses articles.C’est de cette maniĂšre que LaĂ«titia a construit sa rĂ©putation d'experte sur le futur du travail. Elle a ainsi rĂ©digĂ© des centaines d’articles, puis des livres ainsi que des podcasts sur le sujet.2015, en matiĂšre de crĂ©ation de contenu et de visibilitĂ©, c’est la prĂ©histoire. Il lui aura fallu des annĂ©es pour construire sa visibilitĂ©, avec un travail constant et mĂ©ticuleux de fourmi. De plus, l'utilisation de la crĂ©ation de contenu s'est plus largement rĂ©pandue aujourd'hui, et il faut rĂ©ussir Ă  trouver un sujet/un support/un canal encore peu exploitĂ© pour attirer son public.Aujourd'hui, elle fait le constat suivant : elle n'a pas 50 000 followers sur Twitter, mais pour autant, est-elle lĂ©gitime pour donner des conseils ? La rĂ©ponse est oui, car ce n’est pas uniquement le nombre de followers qui compte quand on parle de visibilitĂ©. Il faut se mĂ©fier des vanity metrics. Ce qui est important quand on est indĂ©pendant, c’est la pertinence. Il faut observer les synergies entre la rĂ©putation que l'on crĂ©e grĂące Ă  ses contenus et l’activitĂ© que l'on veut vendre Ă  ses clients. Y a-t-il des retombĂ©es professionnelles ? Est-ce son travail ou ses qualitĂ©s professionnelles qui sont apprĂ©ciĂ©es ? En fonction de ce que vous recherchez Ă  travers votre visibilitĂ©, les indicateurs sont diffĂ©rents.Quand on dĂ©veloppe sa visibilitĂ©, le plus difficile est le dĂ©marrage de sa communication. Il n’y a pas une seule maniĂšre de faire. Certains prĂ©fĂšrent rester discrets sur eux-mĂȘmes, alors que d’autres se mettent plus en avant. Le choix des mĂ©dias varie aussi, de l’audio, l’écrit, la vidĂ©o, les infographies ou encore la photo. Le parcours de crĂ©ation de contenu n'est pas fixĂ©, il peut Ă©voluer. L'important pour convaincre son public, c'est de trouver du plaisir et ĂȘtre soi-mĂȘme pour transmettre son authenticitĂ© et tenir sur la distance. Car une rĂ©putation construite sur quelque chose d’artificiel est fragile comme un chĂąteau de cartes.En parlant de rĂ©putation, nous avons la chance d'avoir accueilli deux expertes dans l'animation d'une communautĂ© via une communication de contenu atypique. Chacune, Ă  sa maniĂšre, a boostĂ© sa visibilitĂ© en ligne et construit une rĂ©putation professionnelle solide et sincĂšre.Sandra Fillaudeau est la crĂ©atrice du podcast Les Equilibristes dans lequel elle interviewe des femmes et des hommes qui « choisissent tout » et redĂ©finissent l’intĂ©gration pro/perso. Pour accompagner les entreprises sur ces sujets, elle a fondĂ© Conscious Cultures (pour les aider Ă  comprendre et prendre en compte leurs salariĂ©s et concevoir les conditions qui leur permettront de mieux travailler ensemble).NoĂ©mie Aubron est la crĂ©atrice de la newsletter La Mutante dans laquelle elle utilise la fiction pour penser le futur. Dans son activitĂ© professionnelle, elle rend plus intelligente la prospective des entreprises. RĂ©cemment, elle a rejoint l'agence "15marches" pour guider les entreprises “du signal faible Ă  l’action et de l’idĂ©e au business”.Se donner de la voix grĂące au format podcast đŸŽ™ïž avec Sandra FillaudeauL'idĂ©e de lancement du podcast Les Équilibristes s'est imposĂ©e Ă  Sandra avec un constat. À la suite d'un congĂ© maternitĂ©, Sandra s'est posĂ©e beaucoup de questions sur son Ă©quilibre professionnel et personnel. Elle ne trouvait pas les rĂ©ponses qui lui convenait. Difficile pour elle de trouver un mĂ©dia qui s'intĂ©ressait Ă  ces problĂ©matiques. Sandra voulait crĂ©er des dĂ©bats et des conversations sur ce sujet peu traitĂ©. La crĂ©ation de ce mĂ©dia lui a permi d'interroger des personnes aux parcours inspirants sur ses questionnements, mais aussi d'apporter ses propres pistes de rĂ©ponses.Au dĂ©part, pas de plan d'attaque pour lancer le format podcast des Équilibristes. Sa portĂ©e presque expĂ©rimentale Ă©tait surtout une façon de trouver des rĂ©ponses avant d'ĂȘtre un puissant outil de communication. Sandra souhaitait avant tout interviewer les personnes qu'elle avait envie d’entendre. Elle a dĂ©veloppĂ© ce podcast autour de sujets qui lui tenait Ă  coeur, et c'est ce qui en a fait sa force.L'idĂ©e d'utiliser le podcast lui est arrivĂ©e comme un dĂ©clic. Écoutant de nombreux podcasts amĂ©ricains, elle se fascine par l'idĂ©e de "raconter une histoire" que propose ce format et par sa libertĂ© d'Ă©coute. Historiquement, les Ă©changes d'informations et les histoires se racontaient Ă  l'oral avant l'Ă©crit, le pouvoir de la voix Ă©tant trĂšs puissant.Se lancer dans le podcast a Ă©tĂ© trĂšs progressif, trouver la formule dĂ©finitive a pris du temps. L'intĂ©rĂȘt d'avoir un sujet spĂ©cifique comme la gestion de la vie pro/perso, c'est que les auditeurs qui viennent Ă©couter naturellement le podcast sont en accord avec les valeurs qu'il communique.Il y a une part d'expĂ©rimentation et de libertĂ© dans la crĂ©ation de son propre support. Par le biais de ce mĂ©dia, Sandra, indirectement, a dĂ©montrĂ© un savoir-faire, une approche qui attire aujourd'hui ses clients. Ces derniers savent qu'ils vont retrouver dans son travail les qualitĂ©s qu'ils ont pu dĂ©couvrir lors de l'Ă©coute des Équilibristes. Cela permet une certaine proximitĂ© avec les clients, qui est trĂšs recherchĂ©e par de nombreux freelances.Un mĂ©dia fort pour servir son activitĂ© professionnelleAu dĂ©part, Sandra n’avait pas de business model prĂ©cis. Elle savait qu'elle voulait lancer une activitĂ© de conseil en parallĂšle, qui couvrirait les sujets discutĂ©s lors du podcast. C’est en dĂ©cembre 2020 qu'elle a lancĂ© “Conscious culture” pour accompagner les entreprises sur ces sujets. S'inspirant fortement de la flexibilitĂ© professionnelle qu'elle a constatĂ© aux États Unis, elle cherchait un moyen de proposer cette approche innovante en France. L'idĂ©e d'adaptabilitĂ© et d'agilitĂ© n'est pas un sujet discutĂ© lorsque l'on embauche une nouvelle personne, alors mĂȘme qu'il peut ĂȘtre vecteur de bien-ĂȘtre pour les employĂ©s au quotidien.Conscious Culture cherche donc Ă  banaliser cette approche auprĂšs des entreprises, pour inclure la flexibilitĂ© dans le travail de leurs salariĂ©s. L'objectif est de simplifier la demande de travailler autrement. C'est lĂ  que les Équilibristes a eu un vĂ©ritable impact auprĂšs de la clientĂšle, en permettant de mettre le doigt sur les problĂ©matiques rencontrĂ©es par les professionnels sous un format bienveillant. En impliquant personnellement chaque auditeur Ă  se poser les bonnes questions, elle a permis de passer d'un questionnement individuel Ă  une rĂ©flexion collective.Se positionner sur un format concurrentiel 💎Dans un univers mĂ©diatique de plus en plus saturĂ©, il faut travailler la niche, l’angle et le ton avec beaucoup de soin. La gestion des podcasts est trĂšs chronophage. Il faut passer par une phase d'apprentissage et d'adaptation. C'est pour cela que l'on conseille vraiment d'ĂȘtre passionnĂ© par son sujet pour ne pas se lasser rapidement et avoir envie de dĂ©fendre ses idĂ©es.De nombreux formats sont disponibles en ligne, avec des angles de discussions trĂšs variĂ©s. Il faut trouver le format qui vous ressemble le plus et chercher en quoi vous allez pouvoir enrichir les dĂ©bats, qu'il s'agisse du fond ou de la forme. Le podcast a cette force d'apporter de l'authencitĂ©, on s'intĂ©resse autant au contenu qu'au crĂ©ateur en lui-mĂȘme. C'est ce qui va faire la diffĂ©rence entre plusieurs podcasts qui peuvent traiter de sujets Ă  priori similaires. L'expĂ©rience, l'angle adoptĂ©, le choix des invitĂ©s rendent l'expĂ©rience de l'auditeur unique.Il faut aussi savoir qu’il ne faut pas raisonner que quantitativement. Les rĂ©seaux sociaux fonctionnent comme un miroir dĂ©formant qui peut dĂ©courager les crĂ©ateurs de contenu. Le plus important, c’est ce que Seth Godin appelle la “consistency” (cohĂ©rence et endurance). La rĂ©putation en ligne se construit petit Ă  petit, par diffĂ©rents biais comme les rĂ©seaux sociaux mais aussi le bouche Ă  oreille. C'est plutĂŽt une bonne chose, car on doit aussi apprendre Ă  ĂȘtre Ă  l'aise avec les diffĂ©rents outils, jusqu'Ă  trouver la formule qui nous ressemble le plus. Cela nous donne le temps d'expĂ©rimenter avec plus de libertĂ©.Enfin, un autre conseil serait de se joindre Ă  d'autres collectifs de podcasteurs pour profiter du halo de mĂ©diatisation que cela peut offrir. On assiste Ă  la rĂ©union de plus en plus de podcasteurs, qui ne se font pas concurrence mais au contraire cherchent Ă  enrichir mutuellement les dĂ©bats. C'est la mĂȘme chose pour la sĂ©lection d'invitĂ©s plutĂŽt renommĂ©s. Il ne faut pas avoir peur d'interroger des personnes reconnues, si vous leur donnez la parole, il est rare d'avoir des refus si votre ciblage est pertinent. Il n'y a plus qu'Ă  se lancer !Sandra a trouvĂ© son mĂ©dia de prĂ©dilection avec le podcast, qui lui permet de raconter des histoires avec un format qu'elle affectionne particuliĂšrement. Son Ă©mergence est apparu en mĂȘme temps que celle des newsletters personnalisĂ©s, et c'est de cela dont nous allons parlĂ© maintenant avec NoĂ©mie Aubron, crĂ©atrice de la Newsletter La Mutante.Potentiels et challenges d'une Newsletter hebdomadaire 📰 avec NoĂ©mie AubronLa crĂ©ation de La Mutante a dĂ©coulĂ© d'une transition professionnelle pour NoĂ©mie. En quittant le monde du salariat, elle souhaitait exprimer plus son cĂŽtĂ© crĂ©atif en parlant de son sujet de prĂ©dilection : l'innovation. Son axe diffĂ©renciant Ă©tait d'avoir une approche Ă©motionnelle, assez peu reprĂ©sentĂ©e lorsque l'on parle d'innovation, et Ă©galement d'aborder une approche de projets sur du long terme. Il y a eu de nombreuses expĂ©rimentations avant de trouver le bon format.Ce qu'il est important de noter, c'est que NoĂ©mie dispose de compĂ©tences trĂšs variĂ©es et qui tendent vers une proposition plutĂŽt gĂ©nĂ©raliste et globale. Il a fallut se crĂ©er sa propre case pour attirer ses clients et qu'ils comprennent ce qu'elle peut proposer. Il s'agissait donc de trouver le bon positionnement. C'est ainsi que l'idĂ©e d'une newsletter hebdomadaire a germĂ©. C'est un format Ă  la fois trĂšs libre sur la formule mais qui demande une organisation et une rigueur importante. Il y a quelque chose de trĂšs plaisant et stimulant Ă  se donner ses propres contraintes crĂ©atives. On peut voir son format grandir et Ă©voluer. Lors de la crĂ©ation, c'est aussi un processus qui systĂ©matise la crĂ©ativitĂ©. NoĂ©mie adopte un regard nouveau qui lui donne une maniĂšre de regarder le monde et le quotidien. La newsletter lui a permis d’aiguiser son regard et aussi sa plume, qu'elle peut exploiter dans son travail au quotidien. GrĂące aux nombreux retours de ses abonnĂ©s, elle peut aussi adapter son discours et voir ce qui marche auprĂšs d'eux.Le design fiction, un format atypiqueEn voulant se diffĂ©rencier des autres newsletters et apporter un format qui lui ressemble vraiment, NoĂ©mie a trouvĂ© sa voie grĂące au design fiction. Il s'agit de romancer des rĂ©flexions et paradoxes sur le monde d’aujourd’hui. L'idĂ©e de retrouver chaque semaine un nouveau chapitre de cette histoire est trĂšs attractive pour le lecteur, qui attend avec impatience le prochain numĂ©ro.Comme Sandra, en lançant sa newsletter, NoĂ©mie n'a pas tout de suite associĂ© d'offre commerciale liĂ©e. Tout d'abord par passion, le concept d'introduire une dimension artistique Ă  des rĂ©flexions professionnelles a trouvĂ© une rĂ©sonnance auprĂšs des entreprises. Le confinement a marquĂ© un vĂ©ritable tournant, c’est le moment oĂč il est devenu mainstream d’utiliser la fiction pour mieux comprendre le monde. Moins isolĂ©e sur sa pensĂ©e, NoĂ©mie a pu construire un service aux entreprises en leur proposant sa mĂ©thode de design fiction et son format de newsletters. Son hobby trĂšs personnel est devenu son identitĂ© et sa force de proposition auprĂšs des professionnels !Des bonnes pratiques en matiĂšre de visibilitĂ© ?En accord avec l'idĂ©e de la passion economy, que nous avons developpĂ© lors de la table ronde sur le personal branding (disponible ici 👉 https://bit.ly/3vLFPcy), LA question Ă  se poser, c’est comment proposer une approche singuliĂšre qui nous ressemble vraiment. Pour La Mutante, NoĂ©mie cherchait un format qui croisait la prospective, le futur, l’écriture et la fiction. Ce format hybride, qui peut paraĂźtre bizarre, doit ĂȘtre assumĂ©. En effet, c’est ce dĂ©calage qui permet de creuser son sillon et d'avoir un contenu unique et identifiable !Un bon conseil aussi est d'apporter une vĂ©ritable plus-value Ă  son auditoire Ă  travers son contenu. Il ne faut pas rester en surface mais chercher Ă  dĂ©cortiquer en profondeur les problĂ©matiques que l'on veut exposer. La newsletter devient alors un vĂ©ritable service rendu aux lecteurs, dans laquelle ils peuvent piocher des informations utiles ou qui leur apporteront quelque chose. La newsletter Snowball, par exemple, est une newsletter qui est construite comme ça : un service pĂ©dagogique qui apporte de la valeur aux lecteurs.La derniĂšre chose, c'est aussi de ne pas hĂ©siter Ă  ĂȘtre personnel dans son approche, dans les conseils que l'on peut apporter. L'auditoire cherche Ă  voir notre regard, notre point de vue et nos avis sur les sujets traitĂ©s. MĂȘme si les personnes peuvent ne pas ĂȘtre d'accord avec les conseils ou les axes dĂ©veloppĂ©s, vous allez pouvoir crĂ©er le dĂ©bat et les intĂ©resser quand mĂȘme. L'idĂ©e est de dĂ©velopper une communautĂ© qui vous soutient dans votre contenu.Ce qu'il faut retenir de la visibilitĂ© en tant que freelance avec LaĂ«titia VitaudQuand on se lance pour crĂ©er du contenu dans le but d'ĂȘtre visible, il faut se spĂ©cialiser dans la thĂ©matique abordĂ©e, mais aussi proposer quelque chose qui vous ressemble. Il faut Ă©galement mettre en adĂ©quation le mĂ©dium que vous allez utiliser et la thĂ©matique dont vous allez parler. Avec une bonne maĂźtrise de la forme et du fond, vous pourrez attirer un auditoire qualitatif.Il existe une vĂ©ritable communautĂ© de spĂ©cialistes, prĂȘts Ă  dĂ©battre avec intĂ©rĂȘts et convictions autour de vos sujets phares. Travailler ensemble, mĂȘme si vous ĂȘtes leader sur votre format, pour faire avancer les dĂ©bats. N'hĂ©sitez pas Ă  vous inspirer de ce qu'il existe dĂ©jĂ  sur la forme ou le fond, de vous approprier des thĂšmes et d'en parler de maniĂšre unique et authentique.Il faut Ă©galement rĂ©flĂ©chir Ă  la plus-value que vous allez apporter Ă  vos auditeurs. Quel est le service que vous rendez et comment vous allez le proposer Ă  votre cible ?Pour finir, une visibilitĂ© se construit au fur et Ă  mesure. C'est un dialogue qui s'instaure et on apprend Ă  connaĂźtre votre contenu autant que votre personnalitĂ© au fil des Ă©ditions. Prenez le temps de construire votre contenu et de le rĂ©ajuster en fonction de vos envies, des rĂ©actions du public, etc.Top 5 des donnĂ©es intĂ©ressantes du sondage live !Pendant le CafĂ© Freelance, nous vous avons interrogĂ© sur votre vision de la visibilitĂ© au travers d'un sondage. Voici les idĂ©es que nous avons retenu :Vous ĂȘtes 90% Ă  ĂȘtre abonnĂ©s Ă  au moins un contenu de type podcast/newsletter/blog (dont 70% Ă  plus de deux mĂ©dias)Votre frĂ©quence de consommation de ce type de contenu est plusieurs fois par semaine pour 65% d'entre vous et de temps en temps pour 26%43% des votants possĂšdent leur propre contenu Ă  partager pour gagner en visibilitĂ©90% d'entre vous utilisent majoritairement le rĂ©fĂ©rencement naturel (SEO) pour se faire connaĂźtre30% d'entre vous indiquent qu'ils ont Ă©tĂ© connus grĂące Ă  leur prĂ©sence en ligne, 46% par le bouche Ă  oreille et 22% grĂące Ă  votre mĂ©tier spĂ©cifique.Bonus : 30% des personnes interrogĂ©es indiquent que la personnalitĂ© du crĂ©ateur de contenu est aussi importante que le contenu lui-mĂȘme et apporte une vraie plus-value !Le rĂ©fĂ©rencement payant, une bonne idĂ©e pour les freelances ?Pour rĂ©pondre Ă  cette question, nous avons interrogĂ© GrĂ©gory Griesser, spĂ©cialiste en publicitĂ© sur les rĂ©seaux sociaux. Ses rĂ©ponses pourraient vous Ă©tonner, on parle du fond mais Ă©galement de la forme souvent nĂ©gligĂ©e de la publicitĂ© payante ! DĂ©couvrez son intervention lors de notre cĂ©lĂšbre #Pitchworkees autour du thĂšme "je gagne en visibilitĂ© avec mon authenticitĂ©" 👉 dans notre article dĂ©diĂ© (lien article PITCHW)VisibilitĂ© et marque personnelle au coeur de votre stratĂ©gie en ligneEn conclusion, nous espĂ©rons que les deux thĂ©matiques abordĂ©es Ă  travers les CafĂ©s Freelance d'avril et de mai vous auront permis d'y voir plus clair sur les enjeux de la notoriĂ©tĂ© et de possĂ©der une marque personnelle. Quels canaux de communication utiliser, quels supports et quel angle de diffĂ©renciation apporter pour devenir unique et indispensable aux yeux de vos clients ? Avec nos experts lors des tables rondes, les retours d'expĂ©riences des freelances de la communautĂ© lors des Pitchworkees et vos moments de rencontres pour Ă©changer sur le sujet pendant les Chatworkees, c'est dĂ©sormais Ă  vous de jouer pour dĂ©velopper la meilleure visibilitĂ© auprĂšs de vos clients !--- Nous vous donnons rendez-vous le Jeudi 24 Juin pour le dernier CafĂ© Freelance de la saison !Pour ne rater aucun futur Ă©vĂ©nement, rejoignez-nous sur les rĂ©seaux sociaux et dĂ©couvrez les invitĂ©s en avant-premiĂšre !Instagram : @cafefreelance_[Nomdevotreville] et sur CoworkeesFacebook : CafĂ© Freelance by Coworkees [Nomdevotreville] et sur CoworkeesLinkedin : https://bit.ly/3we5Jq8 Ă€ bientĂŽt pour de nouvelles informations sur l'Ă©dition Ă  venir !L'Ă©quipe Coworkees

Caroline Caroline D.

Freelance : Gagnez en visibilité, pensez authenticité !

Published on 04 juin 2021.

Comme beaucoup de disciplines dans la communication, apprendre Ă  ĂȘtre visible sur Internet, cela s'apprend ! Ça tombe bien, on vous fait bĂ©nĂ©ficier aujourd'hui de l'expĂ©rience d'un vĂ©ritable professionnel de la visibilitĂ© sur les rĂ©seaux sociaux.Nous avons la chance de profiter des conseils avisĂ©s de GrĂ©gory Griesser, spĂ©cialiste en publicitĂ©s Facebook Ads, Instagram Ads et LinkedIn Ads. Son challenge ? Donner en 5 minutes ses meilleures astuces pour gagner en visibilitĂ© grĂące Ă  son authenticitĂ© !DĂ©couvrez ou redĂ©couvrez son intervention lors du dernier CafĂ© Freelance (LIEN ARTICLE CF MAI) en rediffusion dans la vidĂ©o en haut de cet article ! Et si vous prĂ©ferez la lecture que la vidĂ©o, on vous rĂ©sume ce qu'il a pu dire dans les lignes qui suivent. C'est parti!La visibilitĂ©, qu'est ce que c'est concrĂštement ?La visibilitĂ©, c'est un peu l'obsession que l'on a tous en tĂȘte lorsque l'on communique pour notre activitĂ© professionnelle sur les rĂ©seaux sociaux. C'est plutĂŽt lĂ©gitime, car une bonne visibilitĂ©, c'est ce qui va avant tout nous apporter du lead, des clients, et donc du chiffre d'affaires.Quand on recherche de la visibilitĂ©, on souhaite en rĂ©alitĂ© deux choses distinctes. La premiĂšre, c'est de toucher un grand nombre de personnes. On souhaite ĂȘtre beaucoup vu. Cependant, il ne faut pas regarder que la quantitĂ© mais aussi la qualitĂ© du public que l'on atteint par notre communication. En effet, on veut aussi que cette visibilitĂ© apporte des rĂ©sultats concrets, qu'elle conduise Ă  dĂ©velopper rĂ©ellement son activitĂ© (avoir des nouveaux clients, augmenter son chiffre d 'affaires ou amĂ©liorer son image en ligne). Inutile d'avoir des milliers de vues si la cible n'est pas bien identifiĂ©e et si l'on ne touche pas les bonnes personnes.La difficultĂ© avec le 100% organique, donc gratuit, c'est que les algorithmes des rĂ©seaux sociaux ont tendances Ă  ĂȘtre peu gĂ©nĂ©reux pour vous mettre en avant. C'est d'ailleurs souvent volontairement de leur part, car une grosse partie de leur business model fonctionne sur la demande de publicitĂ© de leurs utilisateurs. Cela signifie que pour dĂ©velopper votre activitĂ© sur une autre Ă©chelle, et obtenir un minimum d'impact, le passage par des stratĂ©gies de contenu payantes sont fortement conseillĂ©es.Par contre, la bonne nouvelle, c'est que vous n'avez pas besoin de dĂ©penser des sommes astronomiques pour pouvoir toucher une grande partie de votre cible ! PlutĂŽt que de se concentrer sur le coĂ»t, on va rĂ©flĂ©chir Ă  l'impact que doit vĂ©hiculer votre message pour fonctionner auprĂšs de votre cible. Avec les bons outils, une bonne visibilitĂ© auprĂšs des profils types que l'on recherche est Ă  la portĂ©e de tous. Car ce n'est pas tout d'avoir une bonne visibilitĂ©, il faut aussi donner envie aux personnes de travailler avec vous !Le problĂšme rencontrĂ© par les freelances pour parler d'euxAujourd'hui, la plupart des communications faites par les freelances sont rĂ©alisĂ©es avec des images libres de droit, trĂšs gĂ©nĂ©riques, et accompagnĂ©es d'un texte plutĂŽt classique, qui ne fait transparaĂźtre aucune qualitĂ© personnelle (soft-skills). Un client, face Ă  ce genre de communication, a trĂšs peu de chance de vous contacter. Car un des facteurs est manquant, il s'agit de la CONFIANCE.Au contraire, ce qui marche sur ce genre de publicitĂ©s sur les rĂ©seaux, c'est de se montrer aussi authentique que possible. Nous l'avons vu ensemble lors du dernier CafĂ© Freelance sur le personal branding, lorsqu'un client recrute un indĂ©pendant, c'est autant (si ce n'est plus) pour sa personnalitĂ©, ses soft-skills que pour ses compĂ©tences et son talent ! On ne vend pas qu'un livrable, on vend Ă©galement la relation, la disponibilitĂ©, le conseil et l'Ă©coute auprĂšs de son client. Parce ce qui vous rend unique auprĂšs de vos clients, c'est la personne que vous ĂȘtes.Un client va rĂ©flĂ©chir aux arguments techniques pour vous recruter (vos savoirs-faire et compĂ©tences) avec sa partie rationnelle, mais bien souvent, la dĂ©cision finale d'achat va se faie avec le ressenti et le feeling, et donc la partie plus Ă©motionnelle.Mais alors, comment se mettre en avant sur les rĂ©seaux pour parler de soi ?La premiĂšre dĂ©cision Ă  prendre, c'est de laisser de cĂŽtĂ© les images libres de droits ! MĂȘme si elles peuvent paraĂźtre attractives esthĂ©tiquement, le client se rattachera bien plus facilement Ă  un visage, une Ă©quipe, une photo en train de travailler... quelque chose de concret qui le mette en confiance et qui lui permette de se projeter avec vous. Dans 90% des cas, les rĂ©sultats les plus concrets sont visibles sur ces types de posts !Un outil trĂšs puissant aujourd'hui, pour aller un peu plus loin, c'est l'utilisation de la vidĂ©o. Pas besoin d'une vidĂ©o montĂ©e professionnellement, au contraire, on recherche encore une fois l'authenticitĂ© et le partage d'un moment. À l'avance, vous pouvez simplement prĂ©parer le ton que vous souhaitez employer (la pĂ©dagogie, l'humour, l'information, le sĂ©rieux, l'originalitĂ©), qui doit vous reprĂ©senter au mieux. Vous avez de grandes chances que vos concurrents ne soient pas encore positionnĂ©s sur cet outil, n'hĂ©sitez pas Ă  profiter de ce coup de pouce ! Pour produire des vidĂ©os de qualitĂ©, vous pouvez utiliser la solution Canva qui vous propose des templates designs et personnalisables pour toutes vos vidĂ©os. GrĂ©gory a une technique bien rodĂ©e pour amĂ©liorer sa visibilitĂ©. Il utilise des campagnes payantes sur des cibles hyper-spĂ©cialisĂ©es pour ĂȘtre sĂ»r d'atteindre son coeur de cible. Il utilise la vidĂ©o pour promouvoir sa personnalitĂ© en mĂȘme temps que ses compĂ©tences. Vous voulez voir Ă  quoi dela ressemble ? Sa vidĂ©o de prĂ©sentation sur profil Coworkees est un trĂšs bon exemple : https://bit.ly/3ovT5iWVous avez toutes les clĂ©s pour rĂ©ussir Ă  faire la promotion de votre activitĂ© sur les rĂ©seaux sociaux. Alors, quel est VOTRE truc qui fera la diffĂ©rence ?Dites le-nous dans les commentaires de cet article, on est trĂšs curieux d'en apprendre plus sur vous !---Si vous souhaitez pitcher lors d'un prochain CafĂ© Freelance, n'hĂ©sitez pas Ă  remplir 👉 ce formulaire 👈 pour nous soumettre vos idĂ©es !--En attendant, si vous dĂ©sirez plus d'astuces pour booster votre visibilitĂ© auprĂšs de vos clients, notre article dĂ©diĂ© spĂ©cialement sur le sujet est disponible juste 👉 ICI (lien article mai) !À bientĂŽt,L'Ă©quipe Coworkees

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 13